• accueil
Auf

Appel à candidatures : Expert sectoriel en éducation à Baalbeck

Region émettrice: Moyen-Orient

L’Ambassade de France au Liban procèdera dans les prochaines semaines au recrutement d’un(e) expert sectoriel en éducation.

  • N° de poste : 010380
  • Pays  : Liban
  • Ville  : Baalbeck
  • Affectation : Direction régionale de la Bekaa du Ministère libanais de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur Institut Français de Baalbeck
  • Fonctions  : Expert sectoriel en éducation
  • Date (prise de fonction) : 1er novembre 2011
  • Type de contrat / Régime de congés : Contractuel recruté sur place par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes ; 40 jours de congés par an
  • Conditions de sélection : Envoi d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae avant le 23 juillet 2011 à l’Ambassade de France à Beyrouth (à l’attention de M. Christophe Chaillot, attaché de coopération éducative,christophe.chaillot@diplomatie.gouv.fradresse postale figurant en bas de page) auxquels seront jointes les copies des diplômes ainsi que les lettres de recommandation le cas échéant.

Descriptif du poste

L’expert sectoriel en éducation au Liban s’intègre à un réseau de conseillers pédagogiques français. Chaque conseiller pédagogique représente le relais local de la politique de coopération linguistique et éducative définie par le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France à Beyrouth. Sous la responsabilité de l’attaché de coopération éducative, il met en œuvre les priorités définies par le poste en étroite collaboration avec les partenaires libanais : directeur pédagogique régional, responsables et formateurs du CRDP, directeurs d’école, conseillers pédagogiques du ministère libanais de l’éducation, bureaux pédagogiques des écoles privées, enseignants de français et en français du secteur public et privé.

Le programme de travail de tout conseiller pédagogique au Liban s’articule autour des trois objectifs prioritaires du secteur de la coopération linguistique et éducative :

  • Garantir l’utilisation du français comme langue d’enseignement, du préscolaire à l’enseignement supérieur (secteurs public et privé) en renforçant les compétences linguistiques des enseignants de et en français.
  • Renforcer la qualité de l’enseignement du français et en français dispensé dans l’enseignement public et privé du préscolaire à l’universitaire en soutenant les réseaux de formateurs de formateurs libanais.
  • Consolider l’environnement francophone pour faciliter l’utilisation du français en dehors du cadre scolaire et universitaire en organisant, en étroite collaboration avec le réseau d’Institut Français au Liban, des manifestations à destination des publics scolaires et universitaires (concours, expositions, festival de théâtre, spectacles…).

Missions

  • organisation et suivi des programmes de certification linguistique mis en œuvre dans la région de la Bekaa, ;
  • conseil pédagogique qui comprend la formation continue des enseignants de français et en français et l’appui aux établissements scolaires (en particulier ceux qui ont développé une démarche de projet d’établissement) ;
  • développement, en partenariat étroit avec les Instituts Français de Baalbeck et Zahlé, d’activités culturelles destinées spécifiquement aux jeunes (cinéma, festival du théâtre scolaire, mois de la francophonie, diffusion de la culture scientifique, projets sur la protection de l’environnement et du patrimoine, promotion du livre et de la lecture en collaboration avec le responsable du bureau du livre, concours, etc).

La spécificité régionale de la Békaa élargit les missions au-delà du rôle de conseiller pédagogique et implique la responsabilité de l’Institut Français de Baalbeck, sous l’autorité de la directrice régionale des Instituts Français et en coordination avec elle. Cette mission implique :

  • l’organisation d’événements culturels et l’établissement de relations fortes avec les acteurs locaux (Békaa Nord) des domaines social et culturel notamment,
  • la mise en place d’animations visant la promotion de l’offre de la médiathèque et la proposition de nouvelles acquisitions (livres, CD, DVD…) les plus pertinentes,
  • la promotion de l’offre de cours dans les établissements éducatifs de la région et la gestion de l’activité de cours.

Définition du profil

  • Etre de nationalité française et résider au Liban depuis plus de trois mois au moment de la candidature
  • Formation :
    • Etre diplômé de l’enseignement supérieur français : niveau Master en éducation (FLE, Sciences de l’éducation, sociolinguistique…) ou être titulaire de l’Éducation Nationale
  • Expérience professionnelle :
    • Disposer d’une solide expérience de formateur de formateurs (dans un des domaines suivants : français, sciences et mathématiques ou TICE) et de conception de dispositifs de formation
    • Disposer d’une expérience dans l’organisation de projets culturels.
  • Connaissances :
    • Innovations pédagogiques
    • Organisation du système éducatif libanais et programmes d’enseignement du et en français
    • Cadre Européen Commun de Référence pour les langues
    • Approches méthodologiques de l’enseignement / apprentissage du français
    • Certifications de langue française (DELF, DALF…)
    • Technologies de l’information et de la communication au service de l’éducation
    • Dispositifs de coopération bilatérale et multilatérale dans le domaine de la Francophonie
  • Savoir-faire :
    • Bonnes capacités d’analyse, d’organisation et de travail en équipe
    • Capacités rédactionnelles excellentes
    • Conception et animation de dispositifs de formation pour adultes
    • Maîtrise de l’outil informatique : bureautique, base de données, Internet, TICE, FOAD
    • Mise en application du CECR
    • Gestion administrative de projets de coopération et de projets culturels
    • Travail en réseau et adaptation aux attentes des publics
  • Qualités personnelles :
    • Grande disponibilité, adaptabilité et flexibilité
    • Dynamisme, esprit d’initiative et d’innovation
    • Esprit d’ouverture et forte capacité d’adaptation
    • Sens du contact, de la communication
    • Ouverture à la culture libanaise (la connaissance de la langue libanaise serait appréciée)
  • Contrainte : il est indispensable de disposer d’un véhicule personnel pour pouvoir se rendre dans les établissements scolaires (les frais de déplacement sont remboursés). Cette fonction induit une collaboration étroite avec l’ensemble du personnel des Instituts français de la Békaa, à savoir Zahlé, où est centralisée la responsabilité budgétaire pour la région, et Baalbeck.



Témoignages

Voilà pourquoi ils ont choisi l'AUF !

En savoir plus

Poursuivez vos études !

L'AUF c'est aussi des instituts de formation

En savoir plus

Lettre d'information

Restez informé grâce à notre lettre d'information