Bureau
Maghreb

été 2014 - premières implantations de l'AUF au Maroc et en Tunisie

Cohorte de 60 doctorants d'Algérie, du Maroc et de Tunisie suivis sur 3 ans

A propos du Bureau Maghreb

Le Bureau Maghreb est le dernier apparu des 10 bureaux régionaux de l'Agence universitaire de la Francophonie. Créé le 1er janvier 2012 à partir de la scission du Bureau Europe de l'Ouest et Maghreb, il se trouve installé à Rabat et représente l'AUF en Tunisie, en Algérie et au Maroc, auprès de 102 établissements d'enseignement supérieur et de recherche.

Pour mener ses actions, le BM s'appuie sur un réseau de 3 Campus Numériques Francophones (CNF) situés en :

  • Tunisie (Tunis)
  • Algérie (Alger)
  • Maroc (Rabat)

A Tunis, l'Institut de la Francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC), fondé également en 2012, a pour mission d'apporter, en recourant aux trois moteurs de l'économie de la connaissance que sont la formation, la recherche et l’expertise, un soutien pragmatique aux établissements d'enseignement supérieur qui sont :

  • engagés dans le développement et la modernisation des systèmes éducatifs ;
  • résolus à innover dans le domaine des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) ;
  • désireux de mettre en place une politique d'enseignement numérique.

Plus d'informations sur l'IFIC: Site


Note d'intention

La programmation quadriennale 2010-2013 a conduit à une profonde restructuration de l’organisation politique, fonctionnelle et structurelle de l’AUF, à l’intérieur de laquelle chaque Bureau a défini sa propre stratégie régionale. Dans le cas du BM, cette stratégie passe par la création de nouvelles instances régionales (Conférence Régionale des Présidents des Universités membres de l’AUF au Maghreb et Commission Régionale d’Experts) et par la mise sur pied d’une nouvelle structure de fonctionnement du Bureau, en concertation avec les différents CNF qui lui sont rattachés. En basant son action sur les principes définis par l’AUF, le Bureau Maghreb entend contribuer au développement d'un espace scientifique en français dans le respect de la diversité des cultures et des autres langues.

Que seule une formation intégrale – où la composante humaniste favorise l’être dans son développement scientifique et technique comme dans son interaction avec la société – puisse permettre aux universités de contribuer à construire un futur collectif solide et garant de l’épanouissement des individus, une telle conviction inspire les trois principaux axes programmatiques du BM :

Langue française, Pédagogie et Formation :

Lancer un projet d’appui à la rénovation pédagogique de l'enseignement du/en français dans l'enseignement supérieur au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie). Ce travail exige un dialogue permanent avec les départements de langues, de lettres et de sciences humaines.

Enseignement supérieur, Recherche et Évaluation :

Stimuler la modernisation de la gouvernance universitaire. Il est impératif de monter un programme d’auto-évaluation, tant au niveau pédagogique que sur les plans scientifique, technologique et administratif. Ce programme prélude à l’instauration d’une stratégie d’évaluation universitaire globale.

Actualité, Société et Expression :

Capter l’esprit du temps. Le moment historique vécu par l’ensemble de la région, dans son unité et sa diversité (« Les printemps arabes »), ne peut manquer de se révéler et de s’interpréter dans les formes sensibles (des plus canoniques aux plus innovantes) et les œuvres d’art, où s’expriment les communautés et les individualités. Nous voulons être attentifs à la libération de la créativité esthétique dans le milieu universitaire et encourager l’épanouissement de ces modes d’affirmation du collectif, de la personne et, singulièrement, du sujet féminin. L'esprit d'initiative et d'innovation entrepreunariale prend, dans ce contexte une place centrale. D’autre part, inscrits dans une politique de développement durable visant, entre autres domaines: l’environnement ; les énergies nouvelles / énergies renouvelables ; l’eau et la planification rigoureuse des ressources naturelles ; l’agriculture ; la santé et l’hygiène.

Au total, le Bureau Maghreb ambitionne de faire de l’AUF, dans les trois pays francophones d’Afrique du Nord, le mot de ralliement des Universités ouvertes à la fois sur l’avenir et à la totalité du phénomène humain.