Partager sur:

Finale internationale du concours « Ma thèse en 180 secondes » : des doctorants francophones des pays du Sud participent au concours grâce à l'AUF

Pour la deuxième année consécutive l’Agence universitaire de la Francophonie est associée au concours « Ma thèse en 180 secondes ». En partenariat avec ses institutions universitaires adhérentes l'AUF a organisé les sélections nationales au Bénin, au Cameroun, au Sénégal et en Tunisie et pris en charge la participation des lauréats à la finale internationale du concours organisée à Rabat, au Maroc, le 29 septembre 2016.

Date de publication: 30 septembre 2016

-International -BM

Inspiré du concours australien en version anglophone créé en 2008, « Ma thèse en 180 secondes » est un concours international francophone créé au Québec en 2012, sous l’impulsion de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS). Il rassemble des doctorants francophones issus de différents pays qui doivent présenter leur sujet de recherche en français, en trois minutes, devant un public néophyte.

Visuel.MT180.JPG

La finale, organisée cette année par l’Université Mohammed V à Rabat (Maroc) et le Centre National de Recherche Scientifique et Technique (CNRST, Maroc), a réuni 20 finalistes francophones issus de dix pays : Belgique, Bénin, Cameroun, France, Maroc, Québec, Indonésie, Sénégal, Suisse et Tunisie.

Les  lauréats de l'édition 2016 sont :

  • 1er prix du jury : Mme Koenig Désirée, Suisse, de Université de Fribourg
  • 2eme prix du jury : Mme Gratuze Maud, Québec-Canada, Université Laval
  • 3eme prix du jury ; M. Urruty Nicolas, France, Université confédérale Léonard de Vinci de Poitiers
  • Prix du public : Mme Samtal Chaimae, Maroc, Université Sidi Mohammed Ben Abdellah de Fès

L’AUF, en partenariat avec ses institutions membres, a organisé les sélections nationales au Bénin, au Cameroun, au Sénégal et en Tunisie. Les quatre lauréats, le béninois, M. Coffi Patrick Sotindjola, la camerounaise, Mme Justine Germo Nzweundji, la sénégalaise, Mme Mbouye Khady Diagne et la tunisienne, Mme Rim Oueghliss, ont participé à la finale grâce au soutien de l’AUF.

L’AUF souhaite ainsi conforter le concours dans sa dimension francophone et offrir la possibilité à des doctorants et doctorantes de pays du Sud de présenter leur thèse dans le cadre d’un événement international et de rencontrer des chercheurs issus d’autres pays et d’autres disciplines.
 

Les quatre finalistes soutenus par l'AUF

delegationAUF_MT180_2016.JPG

M. Coffi Patrick SOTINDJO,  Bénin, Université d’Abomey-Calavi
Mme Justine Germo NZWEUNDJI, Cameroun, Université de Yaoundé
Mme Rim OUEGHLISSI, Tunisie, Université de Carthage
Mme Mbouye Khady DIAGNE, Sénégal, Université Cheikh Anta Diop de Dakar
 

En vidéo : M. Coffi Patrick SOTINDJO

En vidéo : Mme Justine Germo NZWEUNDJI

En vidéo : Mme Rim OUEGHLISSI

En vidéo : Mme Mbouye Khady DIAGNE