Partager sur:

Volontaires internationaux de la Francophonie : Entretiens

Khadidiatou Meissa GAYE et Audrey Olugbemga Rhodes participent au programme Volontariat international de la Francophonie (VIF) mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Ils réalisent leur mission de Volontariat au sein d’implantations de l’AUF au Maghreb. Entretiens.

Date de publication: 16 décembre 2016

-International -Maghreb

Khadidiatou Meissa GAYE

Khadidiatou Meissa GAYE est en poste  au Campus Numérique Francophone (CNF) de l’AUF situé à Tunis. Elle est chargée de projets « Formations aux technologies de l’information et de la communication ».

  • Une expérience à l’international en adéquation avec mon projet professionnel

J'ai postulé au programme de volontariat international de la francophonie (VIF) pour diverses raisons : l'acquisition d'expériences à l'international, la valorisation de mes acquis aussi bien théoriques que pratiques, la possibilité de travailler dans un environnement culturel différent et de développer mes capacités d'adaptation.
Le programme de VIF ouvre beaucoup d’opportunités, surtout aux jeunes africains, en leur permettant de se mouvoir dans l'espace francophone et de pouvoir apprécier et comparer des systèmes économiques totalement différents. Dans certains de nos pays, il est souvent difficile, voire impossible, d'avoir ce genre d'opportunité. De plus, la mobilité internationale est enrichissante d'un point de vue culturel.

  • S’engager, apprendre, partager

Étant issue d'un contexte économique et culturel différent, la présence d'un VIF peut apporter un œil extérieur à la structure d’accueil. Mise à part la dimension professionnelle, le programme créé entre les VIF de solides liens sociaux qui nous permettent de nous soutenir et de nous aider mutuellement. La réseau  VIF est très solidaire et chacun peut compter sur son prochain. Perpétuer à travers le temps, ce programme permet de relier tous les jeunes francophones à travers le monde.

  • Quelques conseils pour les futurs volontaires

Pour pouvoir intégrer ce programme, il faut tout d'abord être volontaire ce qui est un point très important.  Il faut savoir mettre de côté ses principes fondamentaux et se conformer ou se fondre dans la culture d’accueil. Avoir l'esprit ouvert et une capacité d'écoute sont très importants également. Une fois dans le pays d’accueil, il faut juste avoir « l'intelligence de la situation ».

Khadidiatou Meissa GAYE


Audrey Olugbemga Rhodes est en poste à l’Institut de l'ingénierie de la connaissance et de la formation à distance (IFIC) à Tunis (Tunisie). Il est assistant de communication en charge des réseaux sociaux.

  • Une expérience à l’international en adéquation avec mon projet professionnel

J’ai toujours voulu vivre une expérience professionnelle dans un environnement international différent et où le partage est au cœur.  .
Cette possibilité de mobilité internationale est une grande chance pour tous ceux qui souhaitent vivre une expérience professionnelle dans un environnement différent , avec des personnes dont les valeurs sont le partage et la solidarité,  promues par l'Organisation Internationale de la Francophonie.

  • S’engager, apprendre, partager

Ça fait toujours plaisir de rencontrer des personnalités jeunes, affirmées, ambitieuses, compétentes et engagées comme soi pour une cause bien définie avec un point commun qu’est la langue française. Ces jeunes s’engagent à apporter leurs compétences et savoir-faire à d'autres structures francophones mais aussi à acquérir des nouvelles notions tant professionnelles que culturelles dans ces différents pays.

Comme le disais un aîné, le programme de volontariat est un outil à travers lequel la Francophonie contribue pour qu'il y ait plus de paix et de prospérité dans ce monde. Ce programme étant un acte d’engagement volontaire du jeune, c’est donc un choix du volontaire de vivre cette aventure de la francophonie.

  • Quelques conseils pour les futurs volontaires 

Les qualités indispensables pour participer à ce programme sont l'ouverture d'esprit, la curiosité, l’envie d’apprendre plus, l’humilité mais surtout l'ambition et la persévérance. Un précieux conseil à un jeune qui souhaite devenir un volontaire serait d’avoir une bonne maîtrise de son domaine d’action avec des années d’expériences professionnelles si possible, qui sera un véritable atout pour l’accomplissement de sa mission. Pour cela, j’invite tous les jeunes francophone à participer à l’évolution de ce programme.