Appel à projets de recherches-actions – ELAN 2

L’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF) de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), en partenariat avec l'AUF, lance un appel à projets de recherches-actions dans le cadre de l’Initiative « École et langues nationales » en Afrique (ELAN-Afrique)"

Le programme ELAN-Afrique, lancé en 2012, regroupe 12 pays partenaires d’Afrique subsaharienne qui souhaitent mettre en place ou développer, selon leurs contextes sociolinguistiques et éducatifs respectifs, un enseignement bi-plurilingue français-langues nationales africaines, dans le but d’améliorer la qualité de leurs systèmes éducatifs. Pour ce faire, ELAN-Afrique accompagne, de manière différenciée selon leurs situations spécifiques respectives, les pays partenaires sur 3 volets principaux :

  •  la mise en place d’une nouvelle répartition fonctionnelle des langues comme médiums d’enseignement, avec une complémentarité langues africaines-langue française qui, si elle constitue une avancée indéniable pour un accès accru d’un nombre croissant d’élèves à une école de qualité, n’en demeure pas moins à régler de manière optimale dans chaque situation linguistique particulière du point de vue des réglages curriculaires ;
  • la proposition de pistes didactiques concrètes qui font l’objet de formations régionales, sont explicitées dans des guides et traduites dans des supports d’apprentissage ;
  • l’appui pour une transformation des pratiques pédagogiques car une hypothèse forte de l’adoption des langues africaines comme langues d’enseignement est que celle-ci doit avoir un impact sur la relation pédagogique, avec des maîtres plus à l’aise, des élèves plus actifs et investis, une communication plus riche, une pédagogie plus active.

ELAN-Afrique est entré dans sa seconde phase de mise en oeuvre en 2016 et accompagne les pays partenaires dans le déploiement progressif de l’enseignement bilingue. Cette seconde phase est l’occasion de mener des recherches-actions afin de mieux cerner les besoins quotidiens des enseignants et des autres acteurs de l’éducation, dans le but d’apporter des réponses de plus en plus adaptées, au-delà du dispositif déjà mis en place au cours de la phase 1 (outils pédagogique set didactiques, dispositif de formation continue).

De plus, ces recherches actions permettront d’encourager la collaboration entre les praticiens des ministères de l’éducation des pays partenaires et les enseignants-chercheurs appartenant à des disciplines différentes pour favoriser une meilleure synergie dans chaque pays entre la recherche et la pratique d’enseignement.

Des thèmes de recherches-actions prioritaires sont proposés (voir le Cahier des charges intitulé « La recherche action et ELAN : un mode d’accompagnement-évaluation des changements de pratiques professionnelles »), répartis en 7 domaines :

  • Communication pédagogique ;
  • Didactique de la langue africaine comme langue première ;
  • Didactique intégrée de la langue française comme langue seconde ;
  • Transferts de compétences ;
  • Utilisation des ressources de l’environnement social ;
  • Amélioration des processus de formation des maîtres ;
  • Amélioration des plaidoyers.

La recherche-action doit reposer sur des équipes mixtes émanant à la fois de chercheurs et de praticiens de l’éducation de base.

La période de mise en oeuvre de chaque programme de recherche-action est d’un (1) an. La convention de financement/d’appui sera signée entre l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) avec qui l’Organisation internationale de la Francophonie signe une convention d’opérateur délégué qui intègre la gestion des recherches-actions et l’entité d’attache du responsable du projet de recherche-action. Il va de soi que dans le cas des universités, la convention d’appui à ces recherches-actions soit signée par le Recteur ou le Président de l’Université d’attache du responsable du projet.

Il est attendu aussi que ces recherches-actions soient conduites dans un contexte de co-financement, l’IFEF pouvant contribuer à hauteur de 5000 € maximum par année civile et/ou par projet. La demande de financement doit s’appuyer sur les éléments de la « Fiche de présentation d’une réponse à appel à projet de RA dans le cadre d’ELAN ». La demande devra enfin être proportionnée aux volets d’action à mettre en place.

Les dossiers de candidature au présent appel à projet peuvent être soumis du 28 mai 2017 au 30 septembre 2017 aux adresses électroniques suivantes :

Les offres sélectionnées seront communiquées le 30 octobre 2017 au plus tard.

Pour répondre à l’appel à projets, les porteurs de projet ont à leur disposition trois documents :

Pour en savoir plus sur ELAN 

Pour accéder à l’appel à projet sur le site ELAN 

Date de publication : 12/09/2017
Date limite : 30/09/2017
Retour à la liste des
appels à candidatures

Plus d’actualités

Vers le lancement de masters professionnels en Afrique des Grands lacs
Lire la suite
Formation à distance pour la promotion du genre dans l’enseignement supérieur
Lire la suite
Burundi : L’AUF prépare le déploiement de la version 6 du protocole internet
Lire la suite
Financement Erasmus+ pour renforcer l’innovation pédagogique dans l’enseignement supérieur en Afrique subsaharienne
Lire la suite
Arlette Masamuna Silumvumina représentera la République démocratique du Congo à la finale internationale du concours MT180
Lire la suite