L’AUF présente au 91e congrès de l’Acfas

AUF au Congrès de l'Acfas
Crédit photo : Mélanie Provencher

Plus grand rassemblement scientifique multidisciplinaire de la francophonie réunissant en moyenne 6 000 participant·e·s en provenance du Québec, du Canada et de l'international, le congrès annuel de l’Acfas, partenaire de l’AUF, s’est tenu cette année à l’Université d’Ottawa en Ontario du 13 au 17 mai 2024. Prof. Slim Khalbous, Recteur de l’AUF, et Prof. Marie-Nathalie Leblanc, vice-Rectrice de l’AUF et directrice régionale par intérim de l’AUF-Amériques, sont intervenus tout au long de la programmation de l’événement.

Cette année, la nouvelle édition du congrès a donné lieu à plus de 220 colloques scientifiques et enjeux de la recherche, plus de 450 communications libres et une vingtaine d’activités. 

 

La France et le Québec nouent un partenariat sur la découvrabilité des contenus scientifiques francophones 

Les gouvernements français et québécois ont signé un partenariat afin de promouvoir l’usage du français dans le domaine scientifique. Le recteur de l’AUF était présent à l’annonce de ce partenariat aux côtés du ministre M.  Jean-François Roberge, de Mme Pascale Déry, ministre de l’Enseignement supérieur au Québec, de M. Paul de Sinety, délégué général à la langue française et aux langues de France, de M. Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, de M. Étienne Ghys, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences de France. Celui-ci a notamment pour objectifs de soutenir la production et la diffusion de contenus qui valorisent le français comme langue du savoir et de renforcer l’engagement des institutions académiques et des entreprises autour de la recherche francophone. 

« La découvrabilité des contenus scientifiques francophones est d’autant plus efficace lorsqu’elle émane à la fois d’une coopération intergouvernementale et d’un partenariat avec des organisations internationales », souligne Prof. Slim Khalbous.  

À cette issue, un comité scientifique présidé par M.Rémi Quirion et par M.Étienne Ghys proposera un état des lieux et des recommandations générales. Le ministère de la Langue française et la Délégation générale à la langue française et aux langues deFrancedévelopperont par la suite la stratégie franco-québécoise.  

 En savoir plus sur ce partenariat

L’AUF au cœur des enjeux scientifiques 

Parmi les moments clés de l’événement, était organisé l’atelier 32 dédié aux enjeux de la recherche sur la thématique “Comment les établissements d’enseignement supérieur valorisent-ils l’engagement des chercheur.se.s en communication scientifique ?”. Représentée par Prof. Slim Khalbous, l’AUF a notamment souligné l’importance de la vulgarisation scientifique au sein d’un contexte social de plus en plus complexe et multicanal, et ainsi mettre en lumière son rôle et ses actions en tant qu’opérateur de la francophonie scientifique.  En présence d’une dizaine d’acteurs de l’espace scientifique français et canadiens, ce colloque a permis de croiser les regards sur un dialogue sciences-société. 

À la suite de l’atelier, l’Acfas, en partenariat avec l’Ambassade de Suisse au Canada, organisait un panel de haut niveau sur « La diplomatie scientifique dans l’espace francophone” autour des pratiques et défis de la diplomatie scientifique en présence de plus de 200 personnes dont plusieurs diplomates et scientifiques. 

L’occasion pour l’AUF de revenir sur le Manifeste pour une diplomatie scientifique francophone adopté en 2022 et signé par plus de 40 États. 

L’entrepreneuriat féminin en Afrique occupe aujourd’hui une place de choix dans l’agenda des organismes internationaux de développement. Lors de la table ronde “Les multiples visages de l’entrepreneuriat féminin en Afrique” coorganisée en partenariat avec l’AUF, la vice-Rectrice Prof. Marie Nathalie Leblanc a abordé le sujet en prenant compte des retours sur expérience et études d’impact réalisés dans le cadre des projets menés par l’AUF dans le champ de l’enseignement supérieur, de l’autonomisation de la jeunesse et de l’entrepreneuriat féminin à travers le continent. Parmi eux, la mise en place d’actions de proximité telles les Centres d’Employabilité Francophones (CEF) ainsi que les divers prix et concours organisés. 

 

Finale québécoise de « Ma Thèse en 180 secondes », un prix décerné par le Recteur de l’AUF

Le concours de vulgarisation scientifique Ma thèse en 180 secondes (MT180) permet à des doctorant·e·s de valoriser leur sujet de recherche en 3 minutes devant des acteurs issus de divers environnements. Cette année, les 21 candidat·e·s en course pour la finale québécoise ont concouru ce 15 mai 2024 à l’Université d’Ottawa dans le cadre du congrès. Une performance jugée par 4 panélistes de divers domaines ainsi que Vincent Taboga, lauréat 2023 de Ma thèse en 180 secondes Canada de Polytechnique Montréal.  

Le grand gagnant est Paco Alvarez (Polytechnique Montréal) qui a décroché avec brio le premier prix du jury décerné par Hydro-Québec pour sa thèse en génie mécanique. Charles Fort (Université du Québec à Trois-Rivières) a quant à lui obtenu le troisième prix qui a été remis par Prof. Slim Khalbous. 

La grande finale internationale qui fête sa dixième édition, organisée par l’AUF, aura lieu à Abidjan en Côte d’Ivoire, le 21 novembre prochain. 

 

Signature de l’accord-cadre de partenariat entre l’AUF et l’Acfas : Le renouvellement d’une collaboration de longue date entre les deux organisations 

En marge de cet évènement d’envergure pour la communauté scientifique francophone, Prof. Slim Khalbous, Martin Maltais, président de l’Acfas, et Sophie Montreuil, directrice générale, ont signé un accord-cadre de partenariat pour la période 2024-2027.  « La promotion des sciences en français et le développement des sociétés par le savoir sont des objectifs communs de l’AUF et de l’ACFAS. Notre collaboration de longue date et le renouvellement de notre accord-cadre permettront de développer d’autres initiatives qui contribueront à offrir des pistes de réflexion sur les enjeux de la recherche et de la Francophonie scientifique », déclare Prof. Slim Khalbous. 

C’est la troisième entente consécutive de coopération signée entre les deux organisations. Elle succède à l’accord-cadre 2021-2023 qui s’est terminé le 25 janvier 2024. Les parties ont accordé une importance particulière à la coopération dans le domaine de la formation et de la valorisation des pratiques en matière de communication scientifique dont notamment la plateforme RaccourSci, une initiative lancée par les deux partenaires et qui célèbrera bientôt ses cinq ans d’existence.  

 

Date de publication : 13/06/2024

Région(s)

+ AUF - Amériques

Dans votre région

Lancement du concours 60 secondes pour convaincre, édition 2024
Lire la suite
L’AUF promeut la francophonie scientifique en Argentine
Lire la suite
“Genre : concepts et approches” : 20 candidats retenus pour la formation Modules Genre du RESUFF
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Maho Wielfrid Morie, lauréat du Prix Louis D’Hainaut 2024
Lire la suite
Pour les partenariats inclusifs et responsables avec les Afriques
Lire la suite
« Refaire Le Monde en Français » : une initiative de mobilité régionale destinée aux classes bilingues du Cambodge, du Laos et du Vietnam
Lire la suite