« Créez votre start-up avant l’âge de 30 ans »

Au nom du rectorat de l’établissement porteur du concours « Start-up ! L’esprit entrepreneurial », Dr. Nguyen Thu Thuy, Vice-rectrice, a remercié l’AUF pour la confiance et l’accompagnement accordés à l’ESCE.

Des initiatives audacieuses, des histoires réelles, des expériences précieuses et des conseils utiles ont été partagés lors du séminaire « Créez votre start-up avant l’âge de 30 ans », organisé le 25 mai 2017 à Hanoi par l’École supérieure de commerce extérieur de Hanoï (ESCE) en partenariat avec l'AUF.

M. Nguyên Ngoc Diêp, CEO de la start-up Vatgia, et M. Nguyên Triêu Quân, CEO de la chaîne de restaurants Goofoo Gelato, ont exposé leurs expériences devant une centaine d’étudiants réunis à l’occasion de cet évènement.

Selon les intervenants, un des facteurs de succès est la maîtrise des langues étrangères « car le Vietnam accélère son intégration internationale, aussi les langues étrangères sont-elles des outils extrêmement importants.». La maîtrise de l’outil informatique est également indispensable. Par ailleurs, les « soft-skills » acquises à travers les activités parascolaires jouent aussi un rôle important.

Pourquoi faut-il créer sa start-up avant 30 ans ? « Lorsque vous êtes jeunes, vous avez un grand enthousiasme dans le travail », a répondu le CEO de Vatgia. Pour le succès d’une jeune société, l’élargissement des relations avec les clients, les investisseurs, les partenaires… constitue un facteur décisif. D’autre part, les start-ups doivent mettre l’accent sur l’amélioration des connaissances, l’application des nouvelles technologies. La jeunesse constitue donc un avantage.

M. Triêu Nguyên Quân, CEO de la chaîne de restaurants Goofoo Gelato, a conseillé « de ne pas avoir peur de l’échec ». Il y a quatre ans, il a déployé son projet de start-up avec seulement 30 millions de dôngs (environ 1200 euros). Il a dû faire face à un grand nombre de défis mais maintenant il est fier de son succès avec quelque 500 points de vente dans l’ensemble du pays.

Ce séminaire a été organisé dans le cadre du concours : « Start-up ! L’esprit entrepreneurial » lancé par l’ESCE en partenariat avec l’AUF.

Dans un contexte où le gouvernement vietnamien a mis en place le projet « Soutenir un écosystème de start-up innovant pour 2025 », le système éducatif, plus que jamais, doit rendre les jeunes plus entreprenants, désireux et capables de développer des projets d’entreprises. Il est ainsi davantage sollicité pour susciter chez eux l’imagination, la créativité et soutenir leur esprit entrepreneurial. Selon le Dr. Nguyen Thu Thuy, Vice-rectrice de l’ESCE, « cette belle initiative » s’inscrit ainsi dans une série d’actions menées par l’ESCE, en réponse au projet du gouvernement, lancé par le Premier Ministre Nguyen Xuan Phuc. Au nom du rectorat de l’établissement porteur de ce concours, elle a remercié l’AUF pour la confiance et l’accompagnement accordés à l’ESCE.

Lire aussi :

Hanoï : un premier tremplin pour l’entrepreneuriat étudiant
La création d’entreprises : une solution pour renforcer l’employabilité des étudiants ?

Date de publication : 29/05/2017

Région(s)

+ Asie-Pacifique

Plus d’actualités

Laura Khassouf, volontaire international au campus numérique francophone de l’AUF au Laos
Lire la suite
Prix d’honneur 2017 du Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones
Lire la suite
17ème Assemblée générale de l’AUF : 700 universitaires du monde entier réunis à Marrakech (Maroc)
Lire la suite