Un premier pas vers l’université nationale bilingue du Vanuatu

Decembre Vanuatu
Rencontre des deux experts mandatés par l'AUF, le Pr. Laurent Sermet et le Pr. Eric Deharo, avec le Ministre de l’Education, de la Formation et de la Francophonie du Vanuatu, M. Jean-Pierre Nirua.

Les 27 et 28 novembre 2017, à Port-Vila au Vanuatu, un atelier de sensibilisation à la démarche-qualité appliquée à l’enseignement supérieur et à la recherche a été co-organisé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Mis en place à la demande du ministère vanuatais de l’Education, de la Formation et de la Francophonie (MEFF), cet atelier s’inscrit dans le projet gouvernemental de création de l’université nationale bilingue du Vanuatu et d’un centre de recherche national. Une trentaine de responsables du secteur éducatif du Vanuatu, représentants des universités et organismes de recherche partenaires ont pris part à l’événement.

Deux experts mandatés par l’AUF, le Pr. Laurent Sermet, de l’Institut d’études politiques d’Aix en Provence et le Pr. Eric Deharo , chercheur à l’IRD au Laos, ont échangé avec les participants sur les enjeux de la construction de l’université nationale bilingue au Vanuatu, les publics cibles, les besoins et les attentes en matière de formation universitaire et professionnelle, les perspectives pour la recherche, les perspectives de partenariats inter-universitaires, et les moyens associés (financiers, infrastructures, ressources humaines et pédagogiques).

Les deux experts ont également rencontré le Ministre de l’Education du Vanuatu, M. Jean-Pierre Nirua. Le Ministre a salué le rôle primordial joué par l’AUF depuis près de 20 ans pour le développement de l’enseignement supérieur au Vanuatu. Il a également souligné la nécessité de soutenir l’usage du français et le rôle crucial de la future université nationale bilingue.

Le Vanuatu se caractérise par une très forte densité linguistique avec 108 langues vernaculaires pour 260.000 habitants, et trois langues officielles : le français, l’anglais et le bichelamar. Ce dernier est la langue véhiculaire commune à tout l’archipel, le français et l’anglais représentant respectivement 35% et 65% de locuteurs.

Depuis 2010 les autorités du Vanuatu mettent en place, avec l’accompagnement de l’AUF, des dispositifs de formation à distance de niveau universitaire ou pré-universitaire, en langue française. Une première licence en administration économique et sociale en présentiel a vu le jour en 2013 grâce au soutien de l’AUF, de l’Université Toulouse 1 et de l’Ambassade de France. Ces cursus s’adressent aux étudiants ni-vanuatu diplômés de l’enseignement secondaire. Auparavant, ces derniers n’avaient pas d’autres choix que de poursuivre leurs études en anglais au sein de l’annexe de l’Université du Pacifique Sud à Port-Vila ou de partir à l’étranger.

Liste des participants :

  • M. Jean-Marie Virelala, directeur de la direction de l’enseignement supérieur, MEFF Vanuatu
  • M. Pierre Metsan, coordinateur national des formations supérieures, MEFF Vanuatu
  • Mme Anne-Sophie Vivier, experte technique enseignement supérieur, MEFF Vanuatu
  • M. Morsen Mosses, Université du Pacifique Sud (USP)
  • M. Ben Boulekouran, Institut de Formation des Enseignants du Vanuatu
  • M. Alexis Kapalu, responsable de l’Espace numérique francophone partenaire de Tafea
  • M. Bernard Pelletier, IRD Nouvelle-Calédonie
  • M. Vincent Lebot, Centre de Recherche Agronomique Nationale du Vanuatu
  • M. Mathias Chauchat, Université de Nouvelle-Calédonie (UNC), en charge de la rédaction de la loi sur l’Enseignement Supérieur et la Recherche au Vanuatu
  • M. Jean-Marie Fotsing, UNC, en charge du master délocalisé au Vanuatu « Aménagement des Territoires Océaniens »
  • M. Jean-Pierre Poulain, directeur de la licence de tourisme de Toulouse II, délocalisée au Vanuatu
  • Des représentants de la Vanuatu Qualification Authority
  • Des enseignants francophones de l’USP et du Lycée français de Port-Vila
  • Des étudiants de la licence et du master délocalisé de l’UNC
Date de publication : 13/12/2017

Région(s)

+ Asie-Pacifique

Plus d’actualités

Quatre nouveaux membres de l’AUF en Asie-Pacifique
Lire la suite
Renforcer l’employabilité des étudiants
Lire la suite
Rencontre étudiants-entreprises à Phnom Penh
Lire la suite
Le Président de la République française sollicite l’AUF pour la diffusion du savoir francophone
Lire la suite
À Beyrouth, les forces francophones se rapprochent en faveur de la qualité dans l’Enseignement supérieur et la Recherche
Lire la suite