Projets 2016

Les perspectives d'action de 2016 du Bureau Caraïbe viseront, comme par le passé, le meilleur soutien possible auprès de l'ensemble des institutions universitaires membres de l'AUF de la Caraïbe, dans leur rôle moteur du développement de l'enseignement supérieur et de la recherche et selon le respect de la Programmation quadriennale 2014-2017 de l'AUF.   Ainsi, en 2016 nos priorités d'actions et de développements seront les suivantes :  

  • Intensifier le développement de collaborations régionales et inter-régionales. La Chaire inter-universitaire d’Études Caribéennes est la pierre angulaire de cet objectif.  
  • Soutenir la Conférence régionale des Recteurs, Présidents et Directeurs d’Institutions dans la Caraïbe (CORPUCA) afin que celle-ci puisse initier des projets d'importance et agir comme entité universitaire fédératrice au sein de la région. 
  • Maintenir notre appui au français universitaire dans la perspective engagée en 2015 mais en faisant aussi rayonner le français dans les filières non-francophones en dehors des départements de français.  
  • Renouveler notre appui au CDH dans une perspective d'appropriation, d'un partenariat élargi et de cofinancements multiples.  
  • Intensifier la recherche de partenariats et de cofinancements pour la réalisation des projets institutionnels et structurants. Le principe de cofinancement est déjà intrinsèquement inscrit dans les projets financés en 2016-2017.  
  • Constituer un Conseil d'orientation stratégique / Conseil consultatif régional dont l'objectif sera de faciliter l'établissement de partenariats avec les secteurs publics et privés des pays de la Caraïbe. 
  • Déménager le Bureau Caraïbe et le CNF de Port-au-Prince dans de nouveaux espaces, plus adéquats pour la poursuite de notre mission.     
  • Renouveler le Campus numérique Francophone de Port-au-Prince pour en faire un site mieux adapté aux nouvelles orientations du numérique éducatif et aux besoins exprimés par les universités et professionnels des secteurs publics et privés souhaitant avoir recours aux TICE de niveau universitaire.  

C'est ainsi que nous serons davantage en mesure d'initier et de soutenir des collaborations de qualité, à la fois structurantes et appréciées de nos membres, qui viendront du même coup confirmer la pertinence et la solidarité du réseau planétaire de l'Agence universitaire de la Francophonie.