Partager sur:

Mobilisation en Algérie autour de la bourse Eugen Ionescu

Le 11 décembre 2016, une session d'information autour de la bourse Eugen Ionescu (Roumanie) a eu lieu à l'Université Djilali Bounaama de Khemis Miliana au Nord de l'Algérie. Cette rencontre qui a attiré de nombreux étudiants de l'Université était organisée à l'initiative d'Azzedine Madani, aujourd'hui maître de conférence à l'Université, ayant bénéficié de la bourse en 2015-2016.

Date de publication: 20 décembre 2016

-Europe centrale et orientale -Maghreb

L'an passé, Azzedine Madani, maître de conférences en aménagement du territoire à l'Université Djilali Bounaama à Khemis Miliana, a bénéficié de la bourse de Post-doctorat Eugen Ionescu. Très satisfait de cette expérience de 3 mois à l’Université Alexandru Iona Cuza de Iasi, il a souhaité la partager avec les étudiants de son établissement. L'objectif était de les sensibiliser à l'opportunité offerte par l'ouverture de l'appel à candidatures 2016-2017. Une quarantaine d’étudiants en doctorat de 5 Facultés ont pris part à cette journée d’information. Dans son intervention d’ouverture, Ailam El Hadj, vice-recteur de la post-graduation, de recherche scientifique et de l’habilitation, s'est exprimé sur l’importance de la mobilité dans la carrière d’un étudiant-chercheur et d'un enseignant-chercheur. M. Madani a expliqué la démarche pour postuler avant de relater son vécu en Roumanie.
Les étudiants se sont montrés très intéressés : plusieurs doctorants et enseignants-chercheurs sont partis décidés. Leurs questions ont porté sur l’adaptation, sur les étapes à suivre à l’arrivée sur le territoire roumain et sur la société. Depuis, M. Madani répond à de multiples sollicitations d'autres étudiants demandant des éclaircissements sur ce programme de bourse en Roumanie. 

 

journée d'information Bourse Roumaine 11-12-2016  à l'amphi 3 de l'université Djilali Bounaama Khemis Miliana - Algérie.jpg

Lien vers l'appel pour la bourse Eugen Ionescu de doctorat et post-doctorat : https://goo.gl/yWIjez
Date limite : 15 janvier 2017

 

Entretien avec Azzedine Madani 

AUF-BM - Pouvez-vous nous décrire brièvement votre parcours ?
J’ai obtenu mon Doctorat en Géographie option Aménagement du territoire en Algérie. Ma thèse a fait ressortir un nouveau modèle d’évaluation et d’analyse des politiques de transport durable applicable pour les pays du nord-africain et également pour d’autres pays. Ce modèle a été développé au sein du Laboratoire de Développement durable et dynamique territoriale du Département de Géographie (Université de Montréal-Canada). Actuellement j’exerce en qualité de maître de conférences, en Géographie et aménagement du territoire, au sein de l’Université Djilali Bounaama Khemis Miliana (Algérie). Et j’occupe aussi des tâches administratives au sein de cette université : Responsable Cellule Assurance-Qualité de l'Université et Coordinateur Cellule Accompagnement pédagogique des enseignants-chercheurs nouvellement recrutés. 
 
AUF-BM - L'année passée, vous avez bénéficié d'une bourse Eugen Ionescu de post-doctorat en Roumanie, qu'est-ce qui a motivé votre candidature ? 
C’est la possibilité d’effectuer un travail de recherche dans une université roumaine et dans un environnement de recherche francophone, lequel me permettra d’améliorer mes connaissances dans plusieurs domaines.

 

Dr Madani recoit  son attestation de participation au séminaire de l'AUF sur la recherche scientifique de la main du Pr Sergiu Mișcoiu.jpg

A. Madani (à gauche) recoit  son attestation de participation au séminaire de l'AUF sur la recherche scientifique de la main du Sergiu Mișcoiu.

 

AUF-BM - En quoi a consisté votre mobilité ? Qu'est-ce que vous a apporté cette expérience dans un établissement roumain ?

J’ai passé les 3 mois de mobilité au sein de la Faculté de Géographie et Géologie de l’Université Alexandru Iona Cuza de Iasi, une université très réputée en Roumanie. J’ai travaillé sous la direction du Pr Corneliu Iatu sur la proposition d’un nouveau découpage territorial et administratif en Roumaine et en Algérie basé sur critères touristiques. 
L’établissement a mis à ma disposition l’ensemble des moyens nécessaires pour mener cette recherche. J’ai assisté aux jurys de soutenance de travaux des étudiants en tourisme pour la section française. Durant mon séjour, j’ai assisté à des colloques et publié deux articles dans la revue de la Faculté. J’ai suivi des cours de langue Roumaine, offerts gratuitement aux boursiers de ce programme par l’Université Alexandru Iona Cuza dans le cadre de l’École d’été internationale d’apprentissage de langue Roumaine. 
Des séminaires de formation sur la recherche scientifique, et sur d'autres thématiques, ont été organisés à Iasi et Bucarest par l’AUF pour améliorer nos connaissances. C’était aussi une bonne occasion de rencontre avec l’ensemble des chercheurs boursiers des différents pays répartis à travers les universités roumaines.


Nous avons eu aussi l’occasion de découvrir le territoire Roumain, la riche culture et l’histoire de la Roumanie. Cette mobilité a développé aussi mon réseau de chercheurs dans la spécialité ce qui a contribué par la suite à ma participation en Octobre dernier à deux colloques l’un à Iasi et l’autre à Cluj Napoca.