Partager sur:

Appel à candidatures : Prix Louis D’Hainaut 2014 de la meilleure thèse en technologie éducative

Date de publication: 17 septembre 2013

-International -BM

L’université de Mons (Belgique) et l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), à travers son Institut de la Francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et la formation à distance (IFIC), s’associent pour décerner le Prix Louis D’Hainaut de la meilleure thèse de doctorat en technologie éducative.

Ce prix est annuel et sera délivré pour la première fois au mois de mai 2014. Il est réservé à un docteur ressortissant d’un pays du Sud* dont la thèse a été soutenue il y a moins de 3 ans. Le Prix a une vocation internationale et est ouvert à tout chercheur du Sud ayant obtenu une thèse de doctorat au sein d’une institution membre du réseau de l’AUF (du Nord comme du Sud).
Le sujet de cette thèse doit impérativement porter sur l’usage des technologies en éducation, indépendamment de la discipline d’appartenance, et doit constituer un apport à l’évolution des connaissances scientifiques dans le domaine. Les récompenses sont de deux ordres :
- une somme de 2 500 euros, versée par le Fonds Louis D’Hainaut créé à l’Université de Mons
- la prise en charge par l’IFIC d’un voyage et d’un séjour de 5 jours au moment de la remise du Prix. Ce dernier est décerné à l’occasion d’une manifestation scientifique durant laquelle le lauréat sera honoré.

La date de clôture de l’appel est fixée au 1er février 2014 Les conditions et tous les détails pour candidaté à ce prix sont disponibiles : fic.auf.org/article162.html

(*) Les chercheurs issus d’Amérique du Nord ou de nationalité européenne ne sont pas admis à postuler, à l’exception de ceux d’Europe centrale et orientale. Il n’est pas nécessaire d’être issu d’un pays membre de l’Organisation internationale de la Francophonie pour déposer un dossier, c’est le rattachement à une université membre de l’AUF qui importe. Ainsi, par exemple, les candidats de nationalité algérienne ou d’Amérique du Sud sont admissibles pour autant qu’ils aient soutenu leur thèse dans un établissement affilié à l’AUF.