Divers ensemble. L’égalité Femme-Homme, réalité ou ambition ?

DSC_0716
Madame Leila Saadé, Présidente du Réseau Francophone des Femmes Responsables dans l'Enseignement supérieur et la Recherche (RESUFF)

Droits de la femme, égalité de traitement femmes-hommes, parité - autant de concepts et de lignes d'action politique et sociale, autant de questions et de défis qui se posent avec de plus en plus de force à travers le monde. Aujourd'hui, l'égalité de genre est aussi considérée comme un préalable indispensable à une démarche de développement durable, exigeant l'implication responsable de la société et des pouvoirs politiques.
L'Agence universitaire de la Francophonie en Europe centrale et orientale a décidé de contribuer à la réflexion sur ce thème en Roumanie, en organisant la Conférence « Divers Ensemble. L'égalité Femme-Homme, réalité ou ambition ? », soutenue par Madame Leila Saadé, Présidente du Réseau Francophone des Femmes Responsables dans l'Enseignement supérieur et la Recherche (RESUFF).

La conférence a eu lieu le mardi 15 mai 2018, à l’Académie d’études économiques de Bucarest, Roumanie et a rassemblé plus de 140 personnes : étudiant(e)s, enseignant(e)s, entrepreneur(e)s, représentant(e)s de la société civile et des autorités publiques.

Madame Leila Saadé est la présidente du Réseau francophone des femmes responsables dans l’enseignement supérieur et la recherche (RESUFF), élue en novembre 2015 en reconnaissance de ses contributions en faveur de la justice, de l’égalité et des droits de l’homme. Elle est également présidente de l’École doctorale de droit du Moyen-Orient, fondatrice et directrice pendant 15 ans de la filière francophone de droit de l’Université libanaise, docteur honoris causa de l’Université libre de Bruxelles et chevalier dans l’ordre des Palmes académiques (France).

Le RESUFF a été créé par l’AUF et, lors de son assemblée constitutive (Paris, 2015), il a réuni près de quarante femmes cadres, présidents et vice-présidents, recteurs et vice-recteurs et doyens des universités membres de l’AUF. «L’objectif principal du RESUFF est d’encourager l’accès des femmes à des postes de direction dans l’enseignement supérieur et la recherche», a déclaré Mme Leila Saadé. RESUFF vise également à «promouvoir les bonnes pratiques» et «la solidarité entre les femmes de différentes zones géographiques», a également affirmé Mme Leila Saadé. « L’égalité des sexes est un grand idéal, RESUFF est là pour le servir. »

Lutter pour l’égalité́ des chances est un devoir qui revient à tout un chacun. Un devoir envers le présent et envers les générations à venir. L’avenir de l’espace économique francophone ne peut s’envisager sans la participation réelle des femmes, qui constituent des leviers et des maillons essentiels pour la croissance et le développement.

De gauche à droite : M. Marius Profiroiu, vice-recteur de l’Académie d’études économiques de Bucarest; Mme Leila Saadé, présidente du RESUFF; M. Mohamed Ketata, directeur régional de l’AUF en Europe centrale et orientale

« La vie n’a de couleur que si elle se conjugue avec passion. Je peux affirmer que ma vie s’est construite autour de deux grandes passions : la jeunesse, porteuse du flambeau de l’avenir, et les femmes, porteuses du flambeau de la vie dans toutes ses dimensions», a confié, émue, Mme Leila Saadé à la fin de son discours.

La Roumanie attache une importance particulière à l’essor d’un espace économique francophone qui prône non seulement la solidarité́ et la coopération, mais surtout la lutte contre toutes les formes d’inégalité́. Pour mémoire, la Roumanie a accueilli à Bucarest, les 1er et 2 novembre 2017, la Conférence des femmes de la Francophonie, évènement d’envergure qui a rassemblé plus de 700 personnes provenant de partout dans le monde.

Rappelons à ce sujet que l’AUF lancera en 2018 l’Observatoire francophone du Genre à l’Université, en collaboration avec le RESUFF. À travers l’Observatoire, l’AUF se propose d’offrir à ses établissements membres un outil de connaissance, d’évaluation, de plaidoyer et de partage. Ce dernier a pour vocation, dans un second temps, d’être un véritable levier du changement structurel et du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche francophones.

Étudiants en 2ème année de la Faculté des Lettres et des Arts de l’Université « Lucian Blaga » de Sibiu, Roumanie

Date de publication : 21/05/2018

Dans votre région

Neuvième édition du concours d’interprétation « Fancy fiesta à la française » à Suceava (Roumanie)
Lire la suite
Martin Simeonov, lauréat du concours « Ma Thèse en 180 secondes » en Bulgarie
Lire la suite
Échange de bonnes pratiques sur la création de centres et de réseaux de recherche en République de Moldavie
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

L’AUF et l’Entraide Universitaire Mondiale Canada partenaires
Lire la suite
Nouveau partenariat avec l’Université du Québec à Trois-Rivières
Lire la suite
Nouveaux partenariats avec le Canada
Lire la suite