Patrick Azogbonon, volontaire international au campus numérique francophone de l’AUF à Tirana (Albanie)

Patrick Azogbonon participe au programme Volontariat international de la Francophonie (VIF) mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Il réalise sa mission de volontariat au sein du campus numérique francophone de l'AUF à Tirana (Albanie) en qualité de lecteur de français.

Je réalise ma mission de volontaire au campus numérique francophone (CNF) de l’AUF qui est situé à Tirana en Albanie. Mon poste est celui de lecteur de français. Mes activités sont diversifiées. Je donne notamment des cours de français dans les  établissements membres de l’AUF en Albanie ; je participe aux activités organisées par l’AUF au bénéfice des Départements de français des universités membres de la région  et à l’animation du CNF de Tirana et de la communauté universitaire francophone.

  • Une expérience à l’international en adéquation avec mon projet professionnel

C’est mon attachement à la langue française qui m’a amené à postuler au programme de volontaire international de la Francophonie. J’ai toujours considéré le VIF, pour en avoir côtoyé plusieurs au Campus Numérique Francophone de l’AUF à Cotonou (Bénin), comme le moyen le plus complet pour exprimer son intérêt à l’égard d’une cause, mettre ses compétences à profit dans un cadre nouveau, rencontrer de nouvelles personnes, développer de nouvelles compétences et étendre son réseau professionnel.
L’expérience de mobilité internationale est une opportunité unique. Elle vous révèle à vous même en vous sortant des sentiers battus, de tout ce que vous avez connu jusque-là. Parce que vous savez que c’est une très grande responsabilité, cela vous pousse à donner le meilleur de vous-même.

  • S’engager, apprendre et partager

La solidarité, c’est mettre aux services des autres vos expériences et capacités sans aucun ménagement, et sans rien attendre en retour. C’est le quotidien du volontaire. Je suis dans un milieu où le français n’est pas la langue première et je contribue à son expansion en donnant des cours de FLE et de littérature. Cette action solidaire et de partage de savoirs non seulement me contente parce que je fais ce que j’aime mais me permet aussi d’apprendre au jour le jour sur la culture albanaise.

  • Quelques conseils pour les futurs volontaires

Je crois qu’il faut être responsable, sociable et avoir le sens du travail bien fait. En devenant volontaire, on est responsabilisé à accomplir une mission précise et même au-delà. En postulant au volontariat, on s’engage à quitter pour douze mois sa terre natale, son pays et sa famille. Pour réussir cela, il faut être capable de s’adapter vite, parce qu’on est vite confronté aux différences culturelles, culinaires, vestimentaires, etc.  Enfin, en postulant au VIF il faut être certain de pouvoir relever les défis et exigences de la mission à laquelle on est affecté. Il n’y a rien de plus gratifiant que de savoir qu’on fait bien ce qu’on doit faire. Pour cela, il ne faut pas hésiter à demander conseils à sa (son) référant(e), à faire des propositions et surtout à poser des questions.
J’aimerais partager cette maxime d’Alfred Musset parce qu’elle m’a toujours personnellement guidé : Pour réussir dans le monde, retenez bien ces trois maximes : voir, c’est savoir ; vouloir, c’est pouvoir ; oser, c’est avoir. Autrement dit, rien n’est acquis d’office qui que vous soyez et rien n’est impossible à réaliser. Tout dépend de nous et de notre volonté.

Date de publication : 29/06/2017

Plus d’actualités

Renforcement de la recherche à travers des séminaires doctoraux francophones
Lire la suite
Sélection 2017 : Appel à projets « Soutien à l’organisation des écoles d’été doctorales »
Lire la suite
Formation des cadres universitaires, acteurs du changement
Lire la suite
L’AUF facilite l’insertion professionnelle des étudiants francophones de Moldavie
Lire la suite
L’AUF partenaire du Festival « Francofolies », Blagoevgrad 2017
Lire la suite