Un nouveau partenariat pour soutenir la réussite des réfugiés dans l’enseignement supérieur 

Impression
De gauche à droite : Pr. Slim Khalbous, Recteur de l'AUF et Raouf Mazou, Haut-Commissaire Assistant en charge des opérations, Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR)

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), représentée par son Recteur, le professeur Slim Khalbous et le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), représenté par le Haut-Commissaire Assistant en charge des opérations, Raouf Mazou, ont signé ce 24 février 2021 un protocole d’accord afin d’élargir les possibilités d’accès des réfugiés à l’enseignement supérieur.

Cette signature intervient dans un contexte mondial marqué par des crises humanitaires et des conflits, tout particulièrement en Afrique, qui affectent durablement la jeunesse : « seul 1% des réfugiés éligibles ont accès à l’enseignement supérieur, contre 36% pour l’ensemble des jeunes* ».  

L’AUF et l’UNHCR expriment ainsi leur volonté de soutenir la réussite des réfugiés dans l’enseignement supérieur en les accompagnant dans le choix et la poursuite de leur parcours de formation et rappellent ainsi le rôle central de l’éducation au service du développement humain et global des sociétés 

L’AUF et l’UHNCR entendent notamment joindre leurs efforts pour faciliter l’accès aux bourses et aux programmes de formation pour les réfugiés et proposer des actions sous forme de formations linguistiques et programmes de développement des compétences, de parcours d’intégration et toutes autres activités dans les pays d’accueil, dans lesquels l’AUF est présente et dispose de membres ou de partenaires.   

L’AUF et l’UHNCR s’engagent également à entreprendre un plaidoyer commun auprès des établissements d’enseignement supérieur et des autorités des pays afin de les sensibiliser à l’accueil des réfugiés dans l’enseignement supérieur. Les premiers projets conduits avec succès au Burundi et au Tchad, en partenariat avec des établissements membres de l’AUF dans ces pays, ont en effet confirmé la complémentarité forte qui existe entre les deux institutions.  

Pour assurer la réussite des futures actions menées dans le cadre de ce protocole, l’AUF, qui place depuis toujours la solidarité et l’inclusivité au cœur de ses missions, pourra s’appuyer sur l’expérience acquise depuis 2016 dans le déploiement de son programme dédié aux étudiants-réfugiés intitulé : “Accueil et Intégration des Migrants dans l’Enseignement Supérieur  AIMES, lequel a soutenu l’accueil de plus de 7500 étudiant(e)s dans 56 universités en particulier en Algérie, en Belgique, au Burundi, en France et au Liban.

 À long terme, l’AUF souhaite développer durablement des actions dans le cadre de sa politique sociale engagée.  

À cette occasion, le professeur Slim Khalbous, Recteur de l’AUF a déclaré « L’AUF va sensibiliser l’ensemble de son réseau universitaire mondial à l’accueil des réfugiés, les établissements membres francophones et non francophones, car la question des réfugiés est une problématique mondiale qui ne connait pas les frontières linguistiques. L’AUF mobilisera également ses espaces à cette cause comme les Campus numériques francophones et les Centres d’employabilité francophones dans une soixantaine de pays… » 

*source UNHCR (2021) 
Date de publication : 26/02/2021

Dans votre région

Soutien aux structures de recherche et innovation en Europe centrale et orientale – Résultats de la présélection
Lire la suite
Mobilités de stage professionnel à l’international 2021 – Résultats de la présélection
Lire la suite
Journée mondiale de la Santé 2021 : pour un monde plus juste et en meilleure santé
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Les étudiants de l’Université du Pacifique Sud (Fidji) s’engagent dans la lutte contre la pandémie COVID-19
Lire la suite
« Mieux piloter nos établissements d’enseignement supérieur en garantissant la performance et la qualité de la gouvernance »
Lire la suite
« La gouvernance universitaire et le numérique en temps de crise » : rencontre d’experts sur les défis et la nécessité d’adaptation
Lire la suite