Carolle Koutchoro, volontaire internationale au campus numérique francophone de l’AUF à Rabat (Maroc)

KOUTCHORO (1)

Carolle Koutchoro participe au programme Volontariat international de la Francophonie (VIF) mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). De nationalité béninoise, elle effectue sa mission au campus numérique francophone (CNF) de l'AUF de Rabat (Maroc) en qualité de chargée de projet.

Je réalise ma mission de VIF au Maroc, au sein du campus numérique francophone de l’AUF situé à Rabat. J’ai en charge le suivi d’un projet de soutien à l’innovation pédagogique par le développement des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement (TICE) dans les établissements supérieurs maghrébins membres de l’AUF .

Je suis titulaire d’un Master 2 en Management de Projets. Mon parcours professionnel  m’a permis de prendre conscience de mon envie de m’investir bien au-delà de cette capacité à interagir en tant que Manager de projets. C’est davantage le caractère social, la volonté d’apporter un changement, aussi minime soit-il, qui me plait. C’est la raison pour laquelle, je me suis inscrite à un Master à distance en Coopération Internationale et Aide Humanitaire et que j’envisage de me spécialiser dans la gestion de projets humanitaires.

  • Une expérience à l’international en adéquation avec mon projet professionnel

Le programme VIF me permet de vivre une expérience avec une organisation internationale et de développer de nouvelles  compétences.  Un Manager de projets est avant tout multidisciplinaire (quand bien même, il peut se spécialiser dans un domaine propre à lui), c’était donc pour moi l’opportunité d’élargir mes connaissances et de vivre quelque chose de différent et d’exceptionnel.

Toute expérience de mobilité internationale reste une opportunité unique : on va à la découverte d’une nouvelle culture, d’un nouveau mode de vie et d’un nouveau savoir-faire. On en ressort grandi tant émotionnellement que professionnellement.

  • S’engager, apprendre et partager 

Les valeurs de solidarité, de partage et d’engagement je les vis au quotidien. Tout d’abord, en côtoyant les usagers du CNF avec qui j’échange sur mon pays d’origine et ma culture. Nous passons de très bons moments de partage et de découverte mutuelle.

Ensuite, par le biais de France-volontaires, qui a su mettre en place une véritable union entre les volontaires issus de divers bords et en mission au Maroc. Nous nous mobilisons autour de diverses activités pour mieux nous connaître et faire connaître le volontariat à travers le Maroc.

  • Quelques conseils pour les futurs volontaires 

Il faut être ouvert d’esprit, curieux et motivé.

Toute personne désireuse de se lancer dans le volontariat, doit faire valoir ses compétences pour le poste qu’elle a choisi. Et, dès que cette opportunité est offerte, il faut la vivre à fond, en tirer un maximum de profits (relations, acquis professionnels) et faire de cette expérience un moment inoubliable.

Date de publication : 28/08/2017

Plus d’actualités

À Beyrouth, les forces francophones se rapprochent en faveur de la qualité dans l’Enseignement supérieur et la Recherche
Lire la suite
Collège doctoral « Patrimoine en Méditerranée », une nouvelle thèse soutenue à Rabat
Lire la suite
Dernier regroupement des doctorants du Collège doctoral maghrébin de l’AUF en langue française
Lire la suite
Rendez-vous le 16 mai 2018 pour le lancement d’une nouvelle édition du Créathon « Spécial francophonie » !
Lire la suite
Marielle Agbahoungbata remporte la finale internationale du Concours MT180
Lire la suite