Marina Lucile Bevoavy volontaire international à la direction régionale de l’AUF au Maghreb

Marina Lucile BEVOAVY participe au programme Volontariat international de la Francophonie (VIF) mis en place par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en partenariat avec l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). D'origine malgache, elle réalise sa mission de volontaire à la Direction régionale de l'AUF au Maghreb, à Rabat.

Je suis d’origine malgache. J’ai commencé par des études de gestion à l’université de Toamasina et j’ai obtenu ma maîtrise de Gestion option commerce internationale.  J’ai continué avec des études en administration publique à l’Institut National de Formation Administrative de Madagascar. En parallèle,  j’ai eu des expériences en gestion de projet, organisation d’événements et communication. Ensuite, j’ai travaillé pour un Institut engagé dans la recherche et la promotion de la Décentralisation et du Développement Local.

Actuellement, je réalise ma mission de volontariat à la Direction régionale de l’AUF au Maghreb (à Rabat). J’ai notamment été chargée de l’organisation et du suivi logistique ainsi qu’administratif de la 17e Assemblée Générale de l’AUF qui a été organisée à Marrakech en mai 2017.

  • Une expérience à l’international en adéquation avec mon projet professionnel

J’ai postulé au programme VIF car j’étais attirée par la diversité culturelle du programme. Je voulais acquérir une première expérience à l’international, travailler dans un cadre multi-culturel et collaborer avec des collègues de divers horizons. C’est une expérience unique, surtout que la Direction Régionale de l’AUF se situe dans un contexte culturel différent de celui dans lequel j’ai évolué auparavant. Tout est nouveau pour moi, je me réjouis de cette opportunité.

Aujourd’hui, je vois le monde différemment. J’ai découvert d’autres manières d’appréhender la complexité de l’espace de francophone.

  • S’engager, apprendre et partager

Je vis cet esprit de solidarité et de partage intensément au sein de ma structure d’accueil. Mes collègues ont su m’accueillir et me montrer l’exemple.

Je me suis aussi engagée dans la sauvegarde et la mise en valeur de l’ensemble du patrimoine, aussi bien bâti, urbain, naturel, et paysager, que culturel et social englobant ainsi les lieux de mémoire, les savoir-faire, les traditions et les arts avec l’association Rabat-Salé mémoire pendant les journées au patrimoine à Rabat. Une action qui m’a beaucoup marqué en m’investissant bénévolement en tant que guide local.

  • Quelques conseils pour les futurs volontaires 

Le volontariat est un engagement désintéressé, il faut avoir ces valeurs à la base et être ouvert à la diversité.

Il faut bien se connaître, choisir le poste qui correspond à son parcours académique et professionnel et bien préparer son dossier selon les conditions exigées.

Date de publication : 13/09/2017

Plus d’actualités

Tunisie : deux écoles d’ingénieurs accrédités par la Commission des Titres d’Ingénieur
Lire la suite
Formation à distance pour la promotion du genre dans l’enseignement supérieur
Lire la suite
Asma El Kissi Ghalleb représentera la Tunisie au concours international MT180
Lire la suite
Obtention d’un financement Erasmus+ pour favoriser l’entrepreneuriat étudiant au Maroc et en Tunisie
Lire la suite
Aida Ben Ammar, volontaire international à la direction régionale Maghreb de l’AUF
Lire la suite