Valorisation de la filière des plantes à valeur ajoutée : une approche innovante de formation et de création d’emplois en République démocratique du Congo

Valorisation par les plantes

Objectifs :

Soutenir la formation d’étudiants de quatre universités congolaises  à la création d’entreprises dans le domaine de la production, de la transformation et de la commercialisation des plantes à valeur ajoutée en République démocratique du Congo.

PUBLIC CIBLE :

Enseignants-chercheurs, étudiants, jeunes entrepreneurs

PAYS D’INTERVENTION :

République démocratique du Congo

Dispositif  :

  • Le projet prévoit le partage d’expertise entre enseignants-chercheurs canadiens et congolais, la formation de 10 formateurs et la tenue d’ateliers pilotes de formation d’une cohorte de 30 jeunes qui seront certifiés « éco-preneurs ».
  • Les contenus d’enseignement créés grâce à cette collaboration Nord-Sud et Sud-Sud seront intégrés au curriculum existant des 4 universités congolaises (Kinshasa, Lubumbashi, Goma et Boma) afin d’assurer le renforcement de l’offre de formation à long terme.
  • L’échange Nord-Sud se poursuivra grâce à des communautés de pratique en ligne. A la fin du projet, les 30 éco-preneurs mettront en place leur micro-entreprise, appuyés par un fonds de lancement, du mentorat et la mise en relation avec des clients internationaux identifiés par la Fondation canadienne Biotechnologie pour le développement durable en Afrique (BDA), partenaire du projet.

RÔLE DE L’AUF DANS CETTE ACTION :

Soutenir l’élaboration des contenus des formations des enseignants et des éco-preneurs engagés dans ce projet ainsi que le renforcement de leurs capacités.

PARTENAIRES FINANCIERS :

AUF, Fondation BDA – Biotechnologie pour le développement durable en Afrique

COORDONNATEUR DU PROJET :

Direction Afrique centrale et des Grands Lacs de l’AUF

PARTENAIRES OPÉRATIONNELS :

  • HEC Montréal,
  • Université de Boma Kasa-Vubu,
  • Université de Goma,
  • Université de Kinshasa,
  • Université de Lubumbashi,
  • Université du Québec à Montréal,
  • Université Laval (Québec-MontréaL)

Principaux résultats attendus :

  • 10 professeurs congolais des 4 universités participantes ont renforcé leurs connaissances et capacités et ont mis à jour leur expertise, dans les disciplines nécessaires au montage d’entreprises de production, transformation et exportation de plantes à valeur ajoutée ;
  • 10 professeurs encadrent dans leur université d’attache, une cinquantaine d’étudiants soit 5 étudiants chacun dans la filière des PVA ;
  • 30 éco-preneurs sont formés, aptes à la production et à la commercialisation des PVA et installent leur entreprise d’ici la fin 2017 ;
  • ces 30 éco-preneurs, une fois obtenue leur certification, se voient octroyés les appuis matériels et financiers prévus par la Fondation BDA en phase de démarrage d’entreprise ;
  • l’Université UNIBOM – KASA VUBU intègre dans son programme régulier de nouveaux cours issus de ce projet qui permettent de préparer chaque année de nouveaux étudiants à la certification BDA, en jumelant des cours théoriques offerts par UNIBOM – KASA VUBU sur son campus et des cours pratiques dispensés au centre de conditionnement et au laboratoire de contrôle de la qualité de BDA situés à une vingtaine de kilomètres ;
  • les ententes cadres signées avec les 4 universités congolaises permettent l’intégration des 10 cours développés au cursus diplômant des universités comme les licences en biologie végétale, en physiologie végétale, en production végétale et maraîchère et en entrepreneuriat. L’ajout de ces cours au curriculum permet de « moderniser » et de rendre plus pertinents les diplômes de licence précités et de les adapter aux besoins actuels des entreprises et du marché domestique et international.

PÉRIODE :

2016 – 2017

Photos et vidéos