L’AUF et l’Institut français du Liban lancent l’édition 2017 du Choix Goncourt de l’Orient

IMG_0151
De gauche à droite : Hervé Sabourin, Salma Kojok et Véronique Aulagnon

Suite à l'annonce la veille de la deuxième sélection officielle du Goncourt 2017, l'AUF au Moyen-Orient, représentée par son directeur régional, M. Hervé Sabourin, et l'Institut français du Liban, représenté par sa directrice, Mme Véronique Aulagnon, ont lancé le 12 octobre 2017, à l'Hôtel Warwick Palm Beach à Beyrouth, la 6ème édition du Prix littéraire francophone régional « Le Choix Goncourt de l'Orient ». Cet événement est parrainé depuis sa création en 2012 par l'Académie Goncourt.

La proclamation du Prix « Le Choix Goncourt de l’Orient 2017 » aura lieu le vendredi 10 novembre 2017 à 15h au Salon du livre francophone de Beyrouth 2017, au Beirut International Exhibition & Leisure Center (BIEL). Elle sera précédée par une délibération à huis clos du Grand jury étudiant présidé par Salma Kojok, romancière francophone et animatrice d’ateliers d’écriture.

Cette proclamation publique se fera en présence de M. Eric-Emmanuel Schmitt, membre de l’Académie Goncourt, et de Mme Leila Slimani, lauréate du Prix Goncourt 2016.

En marge de cet événement, le samedi 11 novembre, Eric-Emmanuel Schmitt animera une tribune étudiante à 15h au Salon du livre francophone de Beyrouth, avant de rejoindre Leila Slimani à 19h30 pour participer, depuis le Salon, à la Nuit de la Poésie. Ils liront des extraits de leurs romans, dont « Chanson douce » pour lequel Leila Slimani a eu le Prix Goncourt l’année dernière.

« Que tous ces étudiants échangent pendant toute cette période sur les livres qu’ils lisent ou qu’ils ont lu est un magnifique exemple, il me semble, de contribution au dialogue interculturel si nécessaire au monde d’aujourd’hui et à notre région en particulier. Aider à promouvoir par le dialogue la diversité culturelle est et restera un des axes forts de l’engagement de l’AUF auprès de ses établissements membres, aussi bien que la promotion de la diversité linguistique dont nous sommes porteurs, vous savez que le lauréat du Choix Goncourt de l’Orient 2017 aura la chance de voir son livre traduit en langue arabe. », a rappelé M. Hervé Sabourin, directeur régional de l’AUF au Moyen-Orient.

« Le Choix Goncourt de l’Orient sera cette année encore l’un des moments forts du Salon du livre francophone de Beyrouth organisé par l’Institut français du Liban et où 80.000 visiteurs sont attendus. Pendant dix jours, le Liban sera plus que jamais la capitale de la francophonie. Ce prix littéraire met à l’honneur la jeunesse d’Orient, une jeunesse qui est avide des valeurs portée par la francophonie : l’ouverture à l’autre, le dialogue, la diversité culturelle. L’ambassade de France au Liban est fière d’organiser ce prix littéraire avec l’Agence universitaire de la Francophonie et d’inviter au Salon Eric-Emmanuel Schmitt, membre de l’Académie Goncourt, et Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, qui assisteront à la proclamation du prix. » , a déclaré pour sa part Véronique Aulagnon, directrice de l’Institut français du Liban.

« Ce que font les étudiants qui participent au Choix Goncourt de l’Orient, en lisant et en débattant, c’est en quelque sorte opposer au désenchantement du monde la parole créatrice et apaisante. C’est en fait dire non à la violence du monde, cette violence qui est souvent perte de la parole, des mots, de la langue. », a expliqué enfin Salma Kojok, présidente du Grand jury étudiant du Choix Goncourt de l’Orient 2017.

En savoir plus

 

Date de publication : 12/10/2017

Région(s)

+ Moyen-Orient

Plus d’actualités

SCENOfest – une proposition théâtrale et universitaire incontournable
Lire la suite
Formation à l’Université Caraïbe pour améliorer la qualité et l’accessibilité de l’enseignement
Lire la suite
Enseignement supérieur : vers une gestion de scolarité modernisée
Lire la suite
Un premier pas vers l’université nationale bilingue du Vanuatu
Lire la suite
La CGEM et l’AUF allient leurs forces pour l’employabilité des diplômés au Maroc
Lire la suite