Soutien à la recherche: les doctorants de l’EDR Prélude s’activent

IMG_3663

Afin de voir l’état d’avancement des travaux des doctorants inscrits à l’Ecole Doctorale Régionale « Prélude » : Langues, pluralités et développement, un séminaire a été organisé à l’Ecole Normale Supérieure Antananarivo du 9 au 12 avril. Ce regroupement a réuni le comité de pilotage, les encadreurs et 7 doctorants issus d'universités de l’Océan indien.

Une étape supplémentaire s’est achevée dans le parcours des doctorants de l’Ecole Doctorale Régionale « Prélude » : Langues, pluralités et développement durant les 4 jours de séminaire. Ce séminaire entre dans le cadre des travaux scientifiques auxquels sont soumis les doctorants.

Rencontre et formation

Durant ce séminaire, les doctorants ont présenté l’état d’avancement de leur thèse et ont bénéficié d’une formation sur la méthodologie de gestion bibliographique, sur le formatage de document long avec une feuille de style et sur l’éthique de l’écriture scientifique.

A l’issue de ces journées scientifiques, à travers les retours individualisés des doctorants, ils sont désormais plus motivés à poursuivre et à proposer un calendrier pour leur soutenance. Ils ont également souligné que les mobilités financées par l’AUF ont grandement permis de faire avancer les travaux.

Evaluation et perspectives

Chaque doctorant a pu faire un retour des apports de ces journées scientifique et tous ont exprimé leur souhait de recevoir des formations sur la tournure académique des écrits, sur la participation à un colloque, sur la préparation d’une soutenance de thèse. Ces souhaits ne demeureront pas vains car le comité de pilotage et l’AUF ont consenti de les programmer ultérieurement.

L’Ecole Doctorale Régionale – Prélude Langues, pluralités et développement a été lancée avec le soutien de l’AUF en 2014. L’Ecole est coordonnée par Bernard de Meyer (Université du KwaZulu-Natal-Afrique du Sud) en partenariat avec les universités d’Antsiranana (Madagascar), de La Réunion (France),du Kwazulu-Natal (Afrique du Sud), de Kenyatta (Kenya) et d’Antananarivo ( Madagascar). L’école a pour objectif de renforcer les capacités de formation et de recherche doctorales dans les institutions universitaires dans les îles du sud-ouest de l’Océan Indien et dans les pays d’Afrique australe et orientale en appuyant la production et la mutualisation des ressources en « Langues, pluralités et développement » et la formation à la recherche et l’amélioration des performances des enseignants chercheurs.

 

Date de publication : 12/04/2018

Région(s)

+ Océan Indien

Dans votre région

L’AUF et l’Agence Française de Développement présentent aux acteurs français de l’éducation la plateforme APPRENDRE consacrée à l’éducation de base en Afrique
Lire la suite
Inauguration du Pôle de l’Entrepreneuriat-Etudiant à l’Université de Sfax (Tunisie)
Lire la suite
Concours « Ma thèse en 180 secondes » : Hanane Hosni lauréate égyptienne
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Des personnels universitaires formés à l’usage de la Bibliothèque Numérique du Nouvel Espace Universitaire Francophone (BNEUF) à Brazzaville
Lire la suite
Université d’été « Ville et Transport » à l’Université Tongji (Chine)
Lire la suite
Résultats de la présélection – Appel à projets 2018 : Formations courtes professionnalisantes
Lire la suite