Projets 2014

Le Collège doctoral d’Haïti

Historique :

Le Collège doctoral d’Haïti (CDH) a été créé en partenariat avec l’Université d’Etat d’Haïti (UEH) et l’Université Quisqueya (uniQ) dans le cadre d’une convention signée le 8 décembre 2011 entre l’UEH et l’uniQ, en présence de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et de l’Ambassade de France en Haïti.

A la suite de la signature de cette convention, les statuts ont été adoptés le 27 juillet 2012. Le CDH a une vocation multidisciplinaire et s’appuie actuellement sur deux écoles doctorales : celles de l'UEH (Sciences humaines et sociales) et de l'Université Quisqueya (sciences dures, mais pas exclusivement).

Objectifs :

Le CDH entend soutenir les stratégies des établissements membres, renforcer leurs capacités par une coopération scientifique en vue de structurer un espace national de formation à et par la recherche.

Il a pour mission de promouvoir la recherche scientifique au niveau national, avec la participation de tous les établissements d’enseignement supérieur membres du CDH, en créant un lieu d’échanges et de réflexions sur la formation à la recherche.

Ses objectifs généraux sont de contribuer à doter le pays d’une masse critique de scientifiques de haut niveau, de renforcer les capacités des universités partenaires en matière de recherche, de contribuer à la valorisation du statut du personnel enseignant-chercheur dans les universités haïtiennes, de contribuer à moderniser les structures de recherche dans la perspective de produire des travaux remplissant des critères scientifiques reconnus par la communauté scientifique internationale, de développer une recherche adaptée aux besoins du pays et de la région, et d’accompagner les établissements d’enseignement supérieur membres qui le souhaitent à organiser et renforcer leur propre structure de recherche.

Le CDH poursuit également les objectifs spécifiques suivants : former des docteurs, créer des nouveaux laboratoires et renforcer les laboratoires existants, accompagner les universités membres à développer leur propre formation doctorale, promouvoir la diffusion des recherches scientifiques, mutualiser les ressources des établissements membres, encourager la mobilité interuniversitaire des doctorants, favoriser des rencontres de doctorants, réaliser périodiquement des doctoriales.

Il bénéficie pour ce faire du soutien logistique et financier de l’Agence universitaire de la Francophonie.