Partager sur:

Colloque 2016 de l'AUF : le rôle des universités francophones dans le développement économique

L’Agence universitaire de la Francophonie, en partenariat avec l’Université de Montréal et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a organisé, en amont du XVIe Sommet de la Francophonie, un colloque sur « Le rôle des universités francophones dans le développement économique » les 18 et 19 octobre 2016 à Montréal (Québec, Canada). La centaine d'experts présents a formulé des recommandations pour aider la francophonie universitaire à jouer pleinement son rôle dans le développement.

Date de publication: 21 octobre 2016

-International -Afrique centrale et des Grands-Lacs -Afrique de l'Ouest -Amériques -Asie-Pacifique -Caraïbe -Europe centrale et orientale -Europe de l'Ouest -Maghreb -Moyen-Orient -Océan Indien

Ce thème s’inscrit dans la « Stratégie économique pour la francophonie » adoptée par les Chefs d’État et de gouvernement réunis lors du XVe Sommet de la Francophonie de Dakar en 2014 qui ont exprimé leur volonté de développer davantage la dimension économique de la Francophonie face aux défis économiques, sociaux, énergétiques et environnementaux ainsi qu’aux déséquilibres croissants du système économique et financier mondial.

Le colloque, labellisé « événement du Sommet », est le premier du genre dans le milieu de l'enseignement supérieur. Il a réuni pour la première fois près d’une centaine d'experts du monde économique et du monde universitaire issus de tous les continents  - ministres, chefs d'entreprises, présidents d'universités, recteurs, enseignants chercheurs, membres d'organismes de coopération...- pour échanger et débattre du rôle des universités dans le développement économique.

30411410455_b92cce7e37_o.jpg Crédit photo : Amélie Philibert, Université de Montréal, Québec, Canada

Le rôle des universités comme moteur du développement économique, l'employabilité et l'insertion socioprofessionnelle des diplômés, les partenariats entre les universités et les autres opérateurs du développement économique et social, publics et privés, et les expériences d'incubateurs dans plusieurs pays de la Francophonie ont été abordés.

Ces échanges ont permis de dresser une analyse croisée de la nécessaire évolution du rôle des universités dans le monde socio-économique pour répondre aux besoins des différentes parties prenantes (adaptation d'une partie de l'offre de formation aux besoins du marché du travail, valorisation des résultats de la recherche auprès des acteurs socio-économiques, accompagnement d'initiatives entrepreneuriales des étudiants, etc.) et de réaffirmer l'importance d'un dialogue entre les gouvernements, les partenaires privés et les universités dans ces domaines.

30411408725_a29b2e3db7_o.jpg Crédit photo : Amélie Philibert, Université de Montréal, Québec, Canada

Les participants ont formulé des recommandations. L' AUF s'est engagée à les analyser en vue de les transformer en actions concrètes dans  son champ d'intervention. Par ailleurs, l'AUF, en tant que tête du plus grand réseau d’universités au monde, s'est engagée à organiser le lien entre politique, économie et enseignement supérieur par la création d'une nouvelle instance consultative interne, le Conseil d'Orientation Stratégique.