Partager sur:

Manuel de français pour les sciences et les métiers de la santé

COIUG, Ana, LE GAL, Sophie (dir.) Manuel de français pour les sciences et les métiers de la santé. Préfacé par Olga Galatanu. Cluj-Napoca, Editura Universitară Medicală, 2014.

Date de publication: 3 avril 2015

-International -Europe centrale et orientale

Ce manuel s’adresse aux étudiants et aux jeunes internes qui veulent perfectionner leurs connaissances de français pour les sciences et métiers de la santé (médecine, odontologie, pharmacie, infirmiers, sages-femmes) notamment en vue d’effectuer des séjours d’études ou des stages professionnels dans le contexte actuel de la mobilité étudiante et de la force de travail. Les activités proposées recouvrent les quatre compétences du Cadre Européen Commun de Référence pour les langues, avec une focalisation sur la compréhension et l’expression orales, et un volet considérable lié à la terminologie spécialisée. Le niveau souhaitable pour les apprenants qui se servent de ce manuel est le B1. Il est toutefois utile de préciser que l’enseignant peut faire une sélection d’activités pour le niveau A2.

Avant de nous lancer à la présentation du contenu manuel, il conviendrait d’évoquer les circonstances concrètes de sa conception et de sa création puisque cet ouvrage est le fruit du travail conjoint de dix-huit contributeurs (neuf enseignants de langue française dont huit provenant de trois universités de médecine d’Europe centrale et orientale et une enseignante – chercheuse spécialiste en didactique du FOS de l’Université de Nantes) et de neuf professionnels de la santé (médecins, chirurgiens dentistes, pharmaciens). Le noyau dur des contributeurs (Aurora Băgiag, Ala Grapila, Daniela Eşanu, Adriana Roşu, Alexandrina Tomoiagă, Aneta Tosheva et Ana Coiug), auquel se sont rejoints d’autres collègues notamment des professionnels de la santé, s’est soudé pendant plusieurs rencontres de travail déroulées dans le cadre du projet AUF « Le français médical en contexte plurilingue en Europe centrale et orientale FRANMED-ECO », porté par l’Université de Médecine et Pharmacie « Iuliu Haţieganu » de Cluj-Napoca. Les trois autres membres du consortium ont été l’Université d’État de Médecine et Pharmacie « Nicolae Testemiţanu » de Chişinău (République Moldave), l’Université Médicale de Plovdiv (Bulgarie) et l’Université de Nantes (France). Tous les enseignants qui ont contribué à la réalisation du manuel appartiennent à cette génération qui a été le premier bénéficiaire, numériquement important, de l’ouverture de l’Union Européenne vers les pays issus du bloc communiste. Ils ont tous été confrontés aux défis de la réalité d’être étudiant ou jeune professionnel de la santé dans un pays étranger, et c’est de cette perspective qu’ils ont imaginé cette incursion dans le français des milieux hospitalo-universitaires.

Le manuel est structuré dans quatre grands dossiers, qui peuvent être utilisés de manière ciblée, en fonction du type de public étudiant.

Icon Manuel (2,7 Mio)
  • Le premier dossier, Aperçu sur les métiers de la santé, comporte sept unités qui recouvrent les différentes étapes dans la vie d’un professionnel de la santé : les études médicales et leurs débouchés (avec des particularisations pour la médecine dentaire, pour la pharmacie et pour les infirmières), la recherche (par l’intermédiaire d’une « visite guidée » dans un laboratoire), les conseils pour se mettre en valeur (le CV, la lettre de motivation, l’entretien). Ce premier dossier inclut également une unité sur le système de la Sécurité sociale en France.
  • Le deuxième dossier, à travers les sept unités qui le composent, fournit à l’apprenant un Aperçu sur la médecine dentaire, à travers une incursion dans le cabinet dentaire, avec des focalisations sur les instruments, les catégories de patients, les actes et les procédures en chirurgie dentaire.
  • Le troisième dossier – le mieux loti du point de vue thématique – comporte quatorze unités, articulées autour de différentes pathologies – d’où son nom, Aperçu sur les pathologies. Les critères à la base du choix des sujets traités ont été la fréquence de la pathologie dans la population (allergies, arthrose, cancer, diabète, pathologies de l’œil, toxi-infection alimentaire, troubles du sommeil, TDAH, etc.) et le grand impact émotionnel de certaines pathologies, aussi bien du côté des patients que du côté de l’entourage voire de la société dans son ensemble (anorexie, épilepsie, tics). Le dernier dossier touche des sujets d’actualité de la recherche médicale avec une portée au-delà de la pure science.
  • En effet, les cosmétiques bio, les régimes végétariens, l’éducation aux patients, les toxicomanies, le troisième âge et la fin de vie, le don d’organes sont autant de thèmes qui incitent à l’expression d’un point de vue personnel et à une prise de position de la part des apprenants.

    Les quarante annexes ont un grand poids dans l’économie du manuel : ce sont des documents authentiques didactisés, des textes ou des témoignages liés du point de vue thématique aux unités de cours, qui peuvent néanmoins être utilisées indépendamment par les enseignants ou par les apprenants.

    Un point fort du manuel est représenté par les documents audio-vidéo, à base desquels sont conçues les différentes tâches et activités agencées à travers les vingt-huit unités regroupées dans les quatre dossiers. Les voix que les apprenants entendent lors des exercices d’écoute sont des voix de locuteurs natifs (Français, Suisses, Canadiens, Luxembourgeois), mais aussi des voix de francophones non natifs de la région (Roumains, Moldaves, Bulgares). Si les voix de locuteurs natifs familiarisent l’apprenant avec l’intonation et avec le rythme du français „chez soi”, les voix étrangères „de chez nous”, qui témoignent de leurs expériences professionnelles ou d’études, représentent pour les apprenants autant de modèles de réussite professionnelle et implicitement de réussite dans l’apprentissage du français.

    Enfin, les photos et les illustrations, qui font partie intégrante du contenu du manuel, complètent cet ouvrage taillé sur mesure, par des professionnels pour les futurs professionnels des métiers de la santé.

    Article écrit par Mme Ana Coiug