Bureau
Afrique Centrale et des Grands-Lacs

LE BACGL EN BREF

L'accord de siège autorisant l'établissement à Yaoundé d'une représentation de l'AUPELF-UREF a été signée le 3 mai 1994. En octobre 1995, le bureau est officiellement ouvert sous le nom Bureau Afrique centrale (BAC). En Septembre 2001, le BAC qui couvre désormais le Burundi et le Rwanda, devient le Bureau Afrique centrale et des grands lacs (BACGL).

Le BACGL couvre géographiquement 22 pays (Angola, Botswana, Burundi, Congo, Cameroun, Erythrée, Gabon, Guinée équatoriale, Lesotho, Malawi, Namibie, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Saô Tomé-et-principes, Somalie, Soudan du Sud, Swaziland, Tchad, Zambie, Zimbabwé).

Le Bureau encadre les activités de l'Antenne Afrique des grands lacs, de l'Institut de la Francophonie pour la gouvernance universitaire, de neuf campus numériques francophones et de six campus numériques francophones partenaires. Ces actions coordonnées, sont menées au profit des 74 établissements membres de l'AUF dans la région.

MISSIONS: Soutenir l'émergence de nouvelles compétences au service du développement des sociétés.

Formation: Pour promouvoir les cursus à fort potentiel de développement, en valorisant la mobilité des personnes et des savoirs. L'Agence favorise l'acquisition de compétences recherchées par les acteurs économiques locaux.

Recherche: Pour faciliter la mise en réseau des chercheurs, des équipes et des laboratoires et leur rayonnement international.

Gouvernance universitaire : Pour accompagner les institutions dans leur démarche de modernisation

Rayonnement international et vie associative: Pour faire connaître la qualité des universités et de la communauté scientifique ayant le français en partage. L'Agence promeut la coopération d'un véritable espace scientifique francophone.

PARTENARIATS

Le BACGL a noué des partenariats avec d’autres institutions internationales et/ou régionales œuvrant dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment l'Institut de recherche pour le développement (IRD), le Pôle d'appui à la professionnalisation de l'enseignement supérieur en Afrique centrale (PAPESAC), le Conseil africain et malgache pour l'enseignement supérieur (CAMES).