Macaire Batchi : « Modéliser les phénomènes environnementaux à partir des outils mathématiques »

Pr. Macaire Batchi

En mars 2017, l'AUF a déclenché le processus de financement de 7 projets issus de ses établissements membres au Cameroun, au Congo, au Gabon et au Tchad. En février 2018 le séminaire de mi-parcours du projet " Études des modèles mathématiques de pollution des eaux de surface et souterraines " de l'Université Marien Ngouabi (Congo) s'est tenu à Brazzaville. Le professeur Macaire Batchi apporte un éclairage sur ce projet dont il est le porteur.

Macaire Batchi est Maître de Conférences CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur), enseignant-chercheur de mathématiques en service à la faculté des Sciences et techniques de l’Université Marien Ngouabi. Il y assure également la fonction de Responsable du parcours Licence de Mathématiques.

Qu’est-ce que des modèles mathématiques ?

Par des modèles mathématiques, il revient tout simplement à dire que nous devons modéliser ou formaliser à partir des outils mathématiques de nombreux phénomènes dont ceux portant sur l’environnement. C’est le cas dans ce projet où il nous faut donner ou apporter des éléments d’appréciation scientifique  concourant tant soit peu à la prise de décision par ceux qui ont la gestion de la cité.

Un élément de solution aux problèmes environnementaux

Nous assistons chaque jour à des événements malheureux qui modifient notre environnement. Les outils mathématiques tels que les équations aux dérivées partielles (EDP) doivent décrire les problèmes de pollution des eaux de surface et souterraines. A travers ces modèles mathématiques, il est possible de prévoir moyennant des simulations numériques sur la base de paramètres bien dimensionnés, des solutions en vue d’endiguer certaines situations catastrophiques.

Une valeur ajoutée pour le développement

De plus en plus aujourd’hui, on parle de mathématiques et environnement au niveau international. C’est-à-dire qu’il s’agit pour les mathématiciens qui mènent les recherches dans le domaine des EDP de faire en sorte que les résultats  des travaux soient non seulement vulgarisés mais contribuent au développement tant sur le plan sanitaire, biologique, écologique que celui de l’humain de façon globale. En effet, nous avons besoin de la participation d’autres scientifiques pour s’associer à nous en vue de mieux cerner toute la problématique de la pollution des eaux en général et apporter des solutions idoines.

L’appui de l’AUF aux équipes de recherche a pour but de :

  • Favoriser le déplacement des enseignants et des étudiants vers des plateaux techniques adaptés à leurs recherches (mobilités d’expertises, mobilités de master et doctorat) ;
  • Organiser des manifestations scientifiques pour valoriser les avancées des travaux et les résultats de recherche ;
  • Financer l’achat des équipements de laboratoires.

 

Pour en savoir plus sur les 7 projets Recherche 2017 financés par l’AUF en Afrique centrale et Grands lacs, cliquez ICI

Accédez à la fiche de présentation du projet « Étude des modèles mathématiques de pollution des eaux de surface et souterraines ICI

Lisez le compte-rendu du séminaire de mi-parcours dans la presse ICI

Date de publication : 27/03/2018

Axe(s)

+ Recherche

Dans votre région

Des personnels universitaires formés à l’usage de la Bibliothèque Numérique du Nouvel Espace Universitaire Francophone (BNEUF) à Brazzaville
Lire la suite
L’AUF et l’Agence Française de Développement présentent aux acteurs français de l’éducation la plateforme APPRENDRE consacrée à l’éducation de base en Afrique
Lire la suite
« Ma thèse en 180 secondes » : Aristarque Mulonda Bulambo remporte le concours à Kinshasa
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Concours MT180 – Yaye Mbékhé Sarr représentera le Sénégal à la finale internationale
Lire la suite
Tunisie : un atelier d’initiation à la fabrication numérique
Lire la suite
Les dynamiques linguistiques francophones : « le multilinguisme est un humanisme »
Lire la suite