Lutte contre la COVID-19 : Des lave-mains semi-automatiques et du gel hydro-alcoolique en cours de production à l’Université Évangélique en Afrique

PhotoPorteurUEA_AAPCovid19
Réconcilié Abonage Safari, porteur du projet "Tujikinge", est Assistant au département de Paix et transformation des conflits (Faculté des Sciences sociales) de l’Université Evangélique en Afrique ((UEA/Bukavu) - République démocratique de Congo.

Dans la région Afrique centrale et Grands lacs de l’AUF, 15 projets sélectionnés par l’AUF dans le cadre de son plan de riposte à la pandémie de la COVID-19, sont actuellement en cours d’exécution. Réconcilié Obonage Safari est le porteur du projet « Tujikinge » qui travaille à la production de lave-mains semi-automatiques et de flacons de gel hydro-alcoolique.

  • Vous êtes porteur d’une initiative retenue par l’AUF dans le cadre de son appel à projets international COVID-19. De quoi s’agit-il ?

Oui, merci. Il s’agit du projet de lutte contre le coronavirus dans la ville de Bukavu, en abrégé « Projet Tujikinge ». La République démocratique du Congo (RDC), comme beaucoup d’autres pays, n’a pas été épargnée par la pandémie de la COVID-19. Au regard du nombre de contamination, la province du Sud-Kivu a été la troisième province la plus touchée en RDC. De nombreux défaillances ont été relevées, notamment l’insuffisance et l’inefficacité des matériels de protection qui constituent en soi, des risques de contamination.

Le projet Tujikinge vise la production d’environ 50 lave-mains semi-automatiques, nécessitant d’être ouverts par les pieds et non par les mains, ainsi que de 5000 flacons de gel hydro alcoolique pour les lieux publics tels que les universités, les écoles, les hôpitaux, les banques, les marchés publics, etc.

  • Quelles sont les réalisations à ce jour dans le cadre de ce projet ? À quel niveau de mise en œuvre en êtes-vous par rapport à vos objectifs de départ ?

Les travaux de fabrication des matériels de protection évoluent bien. Si tout se déroule normalement, dans quelques jours nous mettrons tous les lave-mains semi-automatiques au service de la communauté. En attendant, la commande du matériel pour le gel hydro alcoolique évolue. Le problème majeur rencontré est lié à la hausse des intrants et parfois l’indisponibilité d’autres.

Les populations pourront bientôt utiliser des lave-mains à risque réduit de contamination grâce au financement du projet Tujikinge

  • Quelle est la plus-value de la subvention de l’AUF à la mise en œuvre de ce projet ?

Je précise que le projet est totalement financé par l’AUF pour un montant de 7000 Euros. Je remercie l’AUF pour ce financement.

  • Un mot pour conclure ?

Je tiens à remercier l’AUF pour cette action globale de haute portée destinée à participer aux efforts mondiaux de lutte contre la COVID-19, ainsi accomplie à travers ses établissements membres dont l’Université Évangélique en Afrique. Cette action arrive à point nommé, alors que s’annonce la réouverture des écoles, des universités, des églises et d’autres lieux publics. Merci encore à l’AUF d’avoir compris notre souci de répondre à l’appel mondial à la solidarité dans la lutte contre la COVID-19.

Pour plus d’information sur le projet « Tujikinge », ICI

En savoir plus sur les 92 projets AUF COVID-19

Date de publication : 25/08/2020

Dans votre région

Université de Douala (Cameroun) : Des étudiants formés à la fabrication numérique
Lire la suite
Trois projets d’entrepreneuriat jeune primés lors du concours étudiant-entrepreneur de Brazzaville (Congo)
Lire la suite
Vers un nouveau visage de la pharmacopée traditionnelle en Afrique centrale
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Soutien à la jeunesse et réalisation des ODD : le programme Safir accompagne 9 universités d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient
Lire la suite
Université d’été au Burkina Faso : retour en vidéo sur deux semaines de formation pour 250 enseignants de mathématiques
Lire la suite
Rencontre avec Dr. Sidy DIAKHATE, lauréat du premier prix de l’édition 2020 de l’Incubateur Francophone Africain (IFA)
Lire la suite