Cycle de webinaires « L’actualité des réseaux francophones » : Focus 2, Quelle place pour les ODD à l’Université ?

AUF-WebiniaresActuReseauxFranco-Focus02 (2)

L’AUF a lancé en mars 2021 un nouveau cycle de webinaires ouvert à tout public : "L'actualité des réseaux francophones". Organisé en partenariat avec le média The Conversation France, ce cycle de webinaires s’articulera autour de l’actualité scientifique francophone tout en restant accessible au grand public. Les réseaux de l’AUF seront partenaires et acteurs du cycle. Le Focus 2 de ce cycle "Quelle place pour les ODD à l’Université ?" est composé de 2 webinaires qui se tiendront les 13 et 15 avril 2021.

Face à l’urgence sociale et environnementale planétaire, accentuée par la pandémie du covid-19, les universités doivent se transformer et deviennent, progressivement, des campus de la transition ou des campus en transition vers la responsabilité sociale et vers la durabilité. Le Programme de développement durable, qui définit 17 Objectifs de développement durable (ODD) à atteindre d’ici 2030, a été adopté par 193 États en 2015 à l’ONU et est devenu une feuille de route incontournable pour toutes les parties prenantes de la société. Les universités l’intègrent dans leurs contextes locaux et au sein de leurs écosystèmes et assument leur rôle pour contribuer à construire des sociétés plus durables et plus justes, où la pauvreté serait éradiquée, la planète protégée et la prospérité partagée par tous.

Ce deuxième focus vise à clarifier le rôle de l’enseignement supérieur dans l’atteinte des 17 ODD et à mettre en lumière des initiatives réussies pour inspirer la francophonie universitaire dans son ensemble.

Modératrice : Muriel Cordier, Cheffe du département des Réseaux Recherche et Expertise, Direction des Réseaux, AUF

Focus organisé avec les partenaires du programme ACTIF des régions Europe de l’Ouest, Moyen-Orient et Océan Indien.

Webinaire 1
La réalisation des 17 ODD et l’agenda 2030 dans l’enseignement supérieur et de la recherche : pourquoi est-ce une urgence ?

Le 13 avril 2021, de 16h à 17h de Paris

Inscrivez-vous pour participer au webinaire en direct

Questions abordées au cours du webinaire 

  • Pourquoi la réalisation des 17 Objectifs de développement durable (ODD) au sein du monde universitaire est une urgence actuellement ?
  • Comment les universités peuvent-elles contribuer à la réalisation de ces ODD ?
  • Quels sont les moyens et les dispositifs qui existent pour accompagner les établissements sur le chemin de la durabilité ?
  • Quel rôle la recherche peut-elle jouer pour atteindre un monde plus durable ?
  • Quel est le rôle joué par les étudiants face à cette urgence ?
  • En quoi l’entreprenariat social et les projets à impact positif développés au sein des universités participent à la construction de citoyens responsables ?

Intervenant.e.s

Docteur en géographie et ingénieur d’Etat, Florence Drouy a principalement travaillé au sein du réseau scientifique et technique (devenu CEREMA) et de services déconcentrés des ministères de l’environnement et du logement sur les questions de politiques sociales du logement et de projets territoriaux de développement durable (dont les écoquartiers). Elle a rejoint la délégation développement durable du ministère de l’écologie en 2017 pour répondre à son souhait de se consacrer plus spécifiquement à l’accompagnement de la transformation des politiques publiques dans le cadre de la transition écologique et solidaire, à travers notamment les questions d’éducation et de formation.

 

Johanna Hawari-Bourjeily est avocate, médiateure et formatrice en médiation et communication relationnelle à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, l’Institut Catholique de Paris et le Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris. Elle est la fondatrice et directrice du Centre Professionnel de Médiation de l’USJ et fondatrice et Présidente de l’Association libanaise Médiateurs sans Frontières. Elle est membre de plusieurs organismes internationaux dont l’Association des Médiateurs Européens, l’Association des Ombudsmans de la Méditerranée, le Mediterranean Women Mediators Network et le Conseil Scientifique du Centre de Médiation et d’Arbitrage de Paris.

Gaëll Mainguy est directeur du développement et des relations internationales au CRI – Centre de Recherches Interdisciplinaires (Paris, France). Neurobiologiste de formation, il s’intéresse aux approches ouvertes, participatives et interdisciplinaires pour la transformation des organisations et la recherche de solutions systémiques et intégrées aux enjeux du développement durable (ODD). Récemment, il a notamment participé aux deux rapports ministériels sur la société apprenante (2017, 2018) et lancé l’initiative #LearningPlanet en partenariat avec l’UNESCO : un écosystème international open-source qui regroupe près de 150 partenaires pour identifier, développer et amplifier les modalités d’apprentissages et de coopération susceptibles de répondre aux ODD. Gaëll est normalien (92) et docteur en neurobiologie de l’Université Pierre et Marie Curie (2001). Il est membre du Conseil de CyTech, du Comex de la Global Mooc Alliance et du Conseil scientifique de l’IRD.

 

Sarah Marniesse est responsable du Campus AFD, entité de l’AFD dédiée à la formation de ses partenaires et au partage de savoirs et d’expériences via une offre pédagogique originale au service des grandes transitions sociales, économiques et environnementales. Convaincue que la complexité et l’incertitude du monde contemporain appellent de nouvelles manières de faire du développement, de la recherche ou de la formation Sarah Marniesse a contribué, tout au long de son parcours, à promouvoir l’intelligence collective, la co-création et la technologie au service de solutions et de sens. Avec une équipe du Campus AFD engagée dans une approche renouvelée et partenariale de la formation, elle accompagne aujourd’hui l’introduction de nouvelles compétences dans les parcours pédagogiques (compétences du 21e siècle, comme la créativité, l’intelligence collective ou le leadership) et celle de formats innovants (mobilisation du digital, partage entre pairs, approche par projets ou inspiration). Docteur en économie du développement, Sarah Marniesse a eu un parcours diversifié dans le domaine des politiques d’aide au développement et a occupé différentes fonctions à l’AFD, au ministère des Affaires étrangères et à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Diplômée de HEC Montréal en management et marketing puis en sciences politiques de l’Université de Sherbooke au Canada, Sarah Prince-Robin a débuté sa carrière au sein d’organisations internationales en Suisse et au Danemark, avant de revenir en France où elle a travaillé pour un think tank puis une association dans le domaine de l’accès à l’eau et à l’assainissement. Elle a été par la suite conseillère diplomatique et cheffe de cabinet du Haut-Commissaire français à l’Économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale de 2018 à 2020 et est notamment à l’initiative de l’Alliance mondiale Pact for Impact, lancée à l’occasion du G7. Elle est désormais Chargée de mission auprès du Commissaire général au Développement Durable au sein du Ministère de la Transition écologique et est par ailleurs membre du bureau du mouvement Catalyst 2030, qui regroupe les grands réseaux mondiaux d’entrepreneurs sociaux. Elle a été reconnue en mars 2021 par EUCLID Network dans son ‘TOP 100 Women in Social Enterprise’.

Webinaire 2
Des initiatives francophones réussies : comment l’université durable et inclusive se construit ?

Le 15 avril 2021, de 16h à 17h de Paris

Inscrivez-vous pour participer au webinaire en direct

Questions abordées au cours du webinaire 

  • Comment les universités peuvent-elles, par exemple, contribuer au respect de l’environnement et de la biodiversité, à la réduction des inégalités ou à la production et à la consommation responsables ?
  • Que font les universités pour former les citoyens responsables de demain ?
  • Comment encourager la recherche responsable et l’innovation sociale au sein des universités qui permettent de générer des projets qui bénéficieront à ses communautés et à son territoire ?
  • Quelles initiatives réussies pourraient inspirer la francophonie universitaire ?

Intervenant.e.s

Inês Cabrita est cheffe de projet au Service environnement et mobilité de l’Université libre de Bruxelles. Son travail se concentre principalement sur la mise en place de projets visant à réduire l’empreinte environnementale liée aux activités de transport et sur le pilotage d’indicateurs. Dans ce cadre, elle s’est familiarisée avec l’intégration des ODD dans les stratégies de durabilité des organisations. Avant de rejoindre l’ULB en 2018, Inês a travaillé en tant que consultante dans divers bureaux d’études spécialisés en environnement et mobilité et en tant que cheffe de projet dans une compagnie internationale. Bioingénieure de formation, elle a complété sa formation avec un master en environnement (King’s College London) et un master en gestion (Solvay Business School – ULB).

Alexandra Demoustiez est Directrice du Service Environnement & Mobilité de l’Université libre de Bruxelles. En charge de l’élaboration et de la mise en œuvre du Plan Climat 2030 de l’université, Alexandra définit et pilote, avec son équipe, la stratégie de durabilité de l’ULB depuis maintenant 11 ans. Arrivée à l’université en 2009, fort d’une expérience précédente de 18 ans dans le secteur privé et convaincue par les préoccupations environnementales, elle met au service de l’université ses différentes formations, son expertise de manager, sa stratégie et sa détermination pour engager l’ULB dans une Stratégie de durabilité. Economiste de formation, complétée par une maîtrise en gestion de l’environnement et aménagement du territoire et fort d’une expérience dans l’investissement socialement responsable d’une dizaine d’années, Alexandra intègre une vision systémique indispensable pour appréhender les grands défis sociétaux et est convaincue de l’impérative nécessité de résilience et créativité. Avant de rejoindre l’ULB, Alexandra a débuté sa carrière professionnelle auprès de grandes compagnies internationales dans la gestion financière et l’analyse business, pour se consacrer ensuite en tant que chercheur senior et coordinatrice d’une équipe de recherche sur toutes les notions liées à l’investissement socialement responsable.

Carla Eddé est historienne, Vice-recteur aux relations internationales de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth depuis septembre 2017 et professeure à la Faculté des lettres et des sciences humaines. Elle représente l’USJ dans le réseau Global Compact Liban de l’Onu et coordonne la commission des ODD. Elle est titulaire d’un doctorat de l’Université Aix-Marseille et de l’USJ. Professeure invitée dans plusieurs universités internationales, elle a dirigé le Département Histoire-Relations internationales entre 2008 et 2017 et a été membre du comité scientifique de plusieurs musées et ONG. Elle est l’auteure d’une trentaine de publications sur l’histoire contemporaine du Liban et siège dans le jury du Grand Prix des Journées de l’Histoire de l’Institut du Monde Arabe.

Le professeur Dhanjay Jhurry occupe le poste de Vice-Chancelier (Président) de l’Université de Maurice depuis mars 2017. Il s’efforce à développer une université qui contribue étroitement au développement du capital humain, intellectuel, entreprise et social en accord avec le développement durable et les ODD. Il a précédemment occupé le poste de Chaire nationale de recherche sur les biomatériaux et la libération contrôlée de médicaments au sein du Mauritius Research Council, tout en dirigeant le Centre de recherche biomédicale et biomatériaux rattaché à l’Université de Maurice. Le professeur Jhurry a obtenu son doctorat en chimie des polymères à l’Université de Bordeaux (France) et a passé trois ans en tant qu’ingénieur de recherche à la société Flamel Technologies à Lyon. Il compte plus de 75 publications dans les domaines de la science des polymères, des biomatériaux et de l’ingénierie tissulaire, de la nanotechnologie et la nano médecine. Le professeur Jhurry est membre du Conseil scientifique de l’AUF depuis septembre 2019 et membre élu de l’Association des universités du Commonwealth (ACU) depuis juillet 2017. Il est membre de l’Académie africaine des sciences (AAS).

Facilitateur-formateur-expert en Living Lab, Stéphane Soyez a rejoint l’Université catholique de Lille en 2013 pour prendre la direction de l’unité d’apprentissage Ensembll (anciennement « Les Ateliers Humanicité »). Auparavant il a contribué à l’émergence de clusters, pôle de compétitivité, ou grappes d’entreprises avant de devenir directeur-cofondateur d’Autonom’lab, un des premiers Living Labs français spécialisé sur la santé. L’unité Ensembll forme à la démarche Living Lab des étudiants et des collaborateurs d’entreprises privées ou publiques de nombreux secteurs d’activité : agri-agro, banque-assurance, collectivités territoriales ou services de l’Etat, urbanisme, recherche… Avec l’appui d’équipes de recherche de La Catho de Lille et de partenaires, Ensembll implémente la démarche Living Lab dans trois tiers-lieux de la métropole lilloise. Ensembll accompagne et facilite la co-élaboration de projets des parties prenantes de ces territoires, en partant de leurs besoins, pour qu’ils deviennent acteurs de la transformation de leur écosystème. Chacun des tiers-lieux développe un thème différent : le quartier Humanicité sur le thème du « bien vivre-ensemble », le quartier Moulins sur le « bien-vieillir-ensemble », et enfin le parc zoologique de Lille sur le « mieux travailler ensemble ».

Webinaires labellisés Semaine Étudiante du Développement Durable.

      

Date de publication : 26/03/2021
Date début : 13/04/2021
Date fin : 15/04/2021
Lieu de l'événement : en ligne
Organisateur : AUF
Retour à la liste
des événements

Plus d’actualités

4 étudiant.e.s internationaux sélectionné.e.s pour la demi-finale du Concours d’éloquence de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Lire la suite
Neuf étudiants internationaux en lice pour le second tour du Concours d’éloquence de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Lire la suite
« Les sciences fêtent la francophonie » : un magazine pour célébrer la semaine internationale de la Francophonie
Lire la suite