Université d’Abomey-Calavi (Bénin) : focus sur les projets COVID-19 financés par l’AUF en Afrique de l’Ouest

lovlav

Aujourd’hui nous partons à l’Université d’Abomey-Calavi, au Bénin, à la rencontre de Bénédite LOVI, étudiante en deuxième année en Génie électrique et informatique. Passionnée des sciences fictions qui impulsent l’invention de technologies et constituent un laboratoire de réflexion, Madame LOVI a mis en place LovLav, un dispositif règlementaire de lavage de mains sans contact pour les hôpitaux et les mairies au Bénin. Cette initiative est soutenue financièrement par l’AUF, grâce à la mobilisation d’un fonds d’un million d’euros mis à la disposition de ses établissements membres sur les cinq continents pour permettre la mise en œuvre d’initiatives liées à la pandémie Covid-19.

  • Quelle est la solution que propose votre projet 

Notre projet vise à sensibiliser la population sur les normes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en mettant à leur disposition un appareil exemplaire de lavage des mains qui est sans contact et alimenté par l’énergie solaire. Ce dispositif dénommé LovLav, élimine les points de contact et s’assure que l’usager dispose de 20 secondes règlementaires pour frotter ses mains.

  • Qu’est-ce qui vous a poussé à soumettre votre dossier à l’appel à projets international AUF Covid-19 ?

Ce projet est né d’une insatisfaction des solutions de lavage de mains proposées aux populations, qui contrairement à l’objectif visé devenaient de plus en plus des spots propices à la transmission du Coronavirus, par la multiplication des points de contact. Nous avons alors décidé de mettre en place une solution dont l’objectif est de combler ces manquements. C’est dans ce cadre que nous avons entendu parler du projet de l’AUF et nous avons pensé que ce serait un canal propice pour nous faire entendre et, par la même occasion, faire la promotion des dispositifs sains de lavage de main.

  • Quel est la plus-value de la subvention de l’AUF à la mise en œuvre de votre projet ?

 L’AUF nous a permis d’élargir à toutes les communes du Bénin ce que nous avons réalisé dans une commune seulement. C’est un effet multiplicateur important qui permet de sensibiliser la population sur toute l’étendue du territoire national.

  • Votre mot de fin

Je voudrais remercier l’AUF pour ce soutien et le coordonnateur du projet, le Dr Jules DEGILA, de l’Université d’Abomey-Calavi. Nous aimerions aussi pousser le dispositif plus loin en rajoutant un écran de sensibilisation qui permettrait aux populations de faire l’autotest et soulager le personnel des hôpitaux.

Date de publication : 23/07/2020

Dans votre région

92 projets financés par l’AUF dans le cadre de son plan d’action spécial COVID-19
Lire la suite
Le programme APPRENDRE dévoile son clip de présentation
Lire la suite
Université Abdou-Moumouni (Niger) : focus sur les projets de recherche COVID-19 financés par l’AUF en Afrique de l’Ouest
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Quatrième réunion du Conseil régional d’orientation stratégique de l’AUF en Afrique centrale et Grands Lacs
Lire la suite
Némésis Srour : Les échanges que l’AUF promeut favorisent un réseau de circulations des savoirs
Lire la suite
Zoom sur les projets de recherche COVID19 (6/7) : l’Université de Bordeaux (France)
Lire la suite