Appel COVID-19.2 : Zoom sur les 4 projets de l’Asie-Pacifique

IMG_7175

Dans le cadre de la 2e édition de l’appel à projets international COVID-19 lancée par l’AUF en mai 2021 et en compétition avec 438 projets issus de 238 universités et établissements membres de l’AUF dans 60 pays, les 4 meilleurs projets de l'Asie-Pacifique ont été sélectionnés pour être financés par un fonds spécial d’une valeur de 1,2 million d’euros. Ces initiatives ont proposé des solutions concrètes et innovantes portant essentiellement sur la santé publique, l’innovation pédagogique et le renforcement de la gouvernance universitaire en temps de crise.

Ces projets ont été portés par 4 établissements issus de 3 pays :

  • Université des Sciences de la Santé (Laos)
  • Université nationale de Battambang (Cambodge)
  • Université de Van Lang (Vietnam)
  • Université de Hanoï (Vietnam)

Le premier projet intitulé « NExT COVID-19 » a été mis en place dans le contexte où les infirmières, en première ligne au Laos, ont été réquisitionnées pour prendre en charge les cas de COVID-19 sans formation spécifique. Elles ont dû ainsi faire face à une situation inédite et stressante dans un contexte inconnu.

Ce projet a donc pour objectif d’évaluer l’impact de la pandémie sur la qualité et la sécurité des infirmières dans les hôpitaux de Vientiane, via une approche multidisciplinaire.

Plus précisément, « NExT COVID-19 », cherche dans un premier temps à identifier les lacunes et les besoins de formation ainsi que l’impact psychologique et social de la pandémie sur ces dernières. Les résultats de ces recherches serviront à reconsidérer les pratiques avec la mise en place d’ateliers de formation et de sensibilisation en vue de réduire l’anxiété.

Ce projet est porté par la Faculté des Sciences Infirmières de l’Université des Sciences de la Santé du Laos, en partenariat avec l’Institut tropical et de santé publique du Laos et l’Institut de recherche pour le Développement, avec le co-financement de la Fondation Pierre Fabre.

Si le premier projet consiste à étudier les impacts du COVID-19 sur les infirmières, le deuxième projet a pour objectif d’évaluer les impacts du COVID-19 sur les étudiants de l’enseignement supérieur : approche économique, socioculturelle, et psychologique. Il consiste à fournir des recommandations au niveau ministériel et universitaire, dans le but d’assurer la continuité de l’apprentissage des étudiants, en particulier ceux de famille défavorisées, durant la crise sanitaire. Il ambitionne également de renforcer l’employabilité grâce à une meilleure adaptabilité des établissements supérieurs.

Mené par l’Université nationale de Battambang (UNBB) au Cambodge, en partenariat avec l’Université royale de Phnom Penh (URPP), et l’Université royale des Beaux-arts (URBA), le projet contribuera ainsi au renforcement du système de gouvernance de l’enseignement supérieur cambodgien et fournira des bases de réflexion pour les politiques nationales et l’agenda 2030.

Représentant le Vietnam, l’Université de Van Lang, en partenariat avec l’Université Ouverte de Hanoï, l’Université régionale de Thai Nguyen, l’Université de Médecine et de Pharmacie de Hai Phong s’engage aussi dans la proposition d’outils permettant l’amélioration de la gouvernance universitaire. Son projet consiste à élaborer un cadre législatif et une plateforme pour les ressources éducatives libres, partagées entre les universités vietnamiennes.

Ce projet national est mis en place avec la participation directe du ministère de l’Éducation et de la Formation du Vietnam, dans un contexte où le développement d’une plate-forme offrant des ressources ouvertes libres de qualité, au service commun des universités, figure parmi les priorités de l’enseignement supérieur vietnamien durant cette période de COVID-19.

Sur cette plateforme, les universités auront la possibilité de développer leurs propres ressources pédagogiques en fonction de leurs besoins et pourront, dans le même temps, utiliser à leur guise les nombreuses ressources qui y seront centralisées. Cet outil visant à faciliter l’accès aux savoirs bénéficiera à l’ensemble du système universitaire, et plus particulièrement aux chercheurs, aux enseignants et aux étudiants désireux de mettre en commun et de partager légalement des ressources documentaires, sans limite dans le temps et l’espace.

À long terme, cette plate-forme :

  • Aidera les universités à être proactives dans la mise en œuvre de l’enseignement en ligne pour faire face aux imprévus à l’avenir ;
  • Contribuera à perfectionner la gouvernance et à assurer un enseignement de qualité ;
  • Visera à agréger des ressources pédagogiques et didactiques utiles aux besoins d’apprentissage tout au long de la vie.

Le dernier projet intitulé « SolidaRisme », mené par aussi par une université vietnamienne – l’Université de Hanoï – a pour objectif de renforcer l’employabilité des étudiants en langues appliquées au tourisme face à la pandémie COVID-19. Les étudiants en 3e et en 4e année, ainsi que les nouveaux diplômés des filières tourisme, figurent parmi les populations les plus vulnérables sur le marché d’emploi suite à la pandémie. Ce projet consiste ainsi à doter les étudiants des compétences clés pour maximiser leurs opportunités d’être recrutés et de réussir leur insertion professionnelle.

Date de publication : 17/11/2021

Dans votre région

Palmarès de la 3ème édition du « Prix des jeunes écritures RFI-AUF »
Lire la suite
Inauguration de la Maison des étudiants de la francophonie
Lire la suite
La découverte des espaces architecturaux « Đồng nát » à Hanoï sous le regard d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

L’AUF et l’UDUAL misent sur une collaboration autour des universités de la Caraïbe et de l’Amérique latine
Lire la suite
Série d’inaugurations de Centres d’Employabilité Francophones en Afrique de l’Ouest
Lire la suite
Mission du Recteur de l’AUF au Congo : renforcer la présence locale de l’AUF et la collaboration avec les autorités
Lire la suite