Soutien linguistique et culturel des étudiants réfugiés

En juin 2017, l'AUF a lancé avec différents partenaires, un appel à projet pour faciliter l'accueil des étudiants réfugiés dans les formations universitaires en langue française. Il s'agit ainsi de favoriser leur intégration dans la société qui les accueille, tout en préparant leur avenir professionnel, y compris dans leur pays d’origine lorsqu’un retour sera possible. Les 37 projets retenus pour ce second appel, dont 35 d’établissements français et 2 d’universités libanaises, accueillent au total près de 1800 réfugiés, en majorité du Moyen-Orient (Syrie, Irak, Afghanistan) et du Soudan.

En juin dernier, l’AUF a lancé un 2ème appel international auprès de ses établissements d’enseignement supérieur membres, afin de les aider à intégrer dans leurs formations des étudiants migrants (réfugiés ou demandeurs d’asile). Les projets s’adressent à des étudiants non francophones auxquels il est proposé un parcours d’intégration avec une formation renforcée en Français langue étrangère (FLE). La plupart des projets s’appuient sur des méthodes hybrides, partiellement en ligne mais toujours avec un encadrement présentiel.

Une levée de fonds a été effectuée pour compléter le budget alloué par l’AUF à ce projet.  Près de 400 000 € ont été rassemblés (sans compter l’apport des universités elles-mêmes). Les partenaires sont :

Les 37 projets soutenus, dont 35 d’établissements français et 2 d’universités libanaises, accueillent au total environ 1 800 réfugiés, en majorité du Moyen-Orient (Syrie, Irak, Afghanistan) et du Soudan.

Les 35 établissements français maillent une grande partie du territoire, et viennent de s’organiser en réseau, dans le cadre de la Conférence des Présidents d’Université (CPU), pour mieux répondre à la problématique générale des migrants dans l’enseignement supérieur. Le soutien aux universités libanaises à dominante francophone, qui accueillent un très grand nombre de réfugiés venant de Syrie, a été rendu possible grâce à une importante contribution de l’OIF et aux relations de proximité de ces universités avec la Direction régionale Moyen Orient de l’AUF.

Passant de 25 projets soutenus en 2016 à 37 en 2017, le programme a clairement un effet stimulant. En outre, il aide les établissements à rendre visibles, en interne comme en externe, les efforts faits pour l’accueil de ces étudiants, pour lesquels le français et la (re)prise d’études ouvrent de nouvelles perspectives, en accord avec leur formation antérieure et leur potentiel.

Nombre d’étudiants accueillis en FLE

En bleu : projets 2016 reconduits
En rouge : nouveaux projets 2017

Date de publication : 25/09/2017

Axe(s)

+ Formation

Plus d’actualités

Les Centres de réussite universitaire de l’Europe centrale et orientale – un réseau exceptionnel qui fait la force de la Francophonie
Lire la suite
18e concours d’agrégation du Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur : belle performance des agrégatifs soutenus par l’AUF
Lire la suite
Des tiers-lieux dans les établissements d’enseignement supérieur ivoirien : l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) se mobilise
Lire la suite
De nouvelles pistes de coopération entre l’AUF et la République démocratique du Congo
Lire la suite
Lancement du nouveau site internet de DAfrAli
Lire la suite