Assemblée générale de la CORPUCA 2021 : les Recteurs de la Caraïbe définissent un plan de travail commun

Photo de couverture AG Corpuca

La Conférence des Recteurs et Présidents d’Universités de la Caraïbe (CORPUCA) a tenu son Assemblée générale les 7 et 8 octobre 2021 à l’Université Action pour l’Éducation et la Culture (UNAPEC), en République dominicaine, grâce au soutien de l’AUF Caraïbe. En plus du bilan moral et financier de l’institution, quatre ateliers sur des thématiques clés pour l’amélioration de l’enseignement supérieur et la recherche ont permis aux établissements membres de la CORPUCA de concevoir ensemble une feuille de route concrète pour leur coopération.

Réalisée pour la première fois en format hybride, en raison de la crise sanitaire, cette Assemblée générale a réuni une trentaine de dirigeants d’établissements membres, ainsi que des experts issus d’horizons divers. Bénéficiant d’une transmission en direct sur les réseaux sociaux et d’un système de traduction simultanée français-espagnol, cette rencontre a touché plus d’un millier de participants.

(de g. à d.) Slim Khalbous, Recteur de l’AUF (en haut), Eustase Janky, Président de la CORPUCA et de l’Université des Antilles (en haut) et Franklyn Holguín Haché, vice-président de la CORPUCA et Recteur de l’UNAPEC (en bas), Saulo Neiva, Directeur de l’AUF Caraïbe (en bas).

Dès l’ouverture de cette rencontre, le Recteur de l’AUF, Slim Khalbous, a signalé l’importance, pour l’AUF, des conférences régionales de recteurs. Pour sa part, Franklyn Holguín Hache, Recteur de l’UNAPEC et vice-président de la CORPUCA, a salué l’importance de la coopération comme levier du développement des établissements universitaires.

Grâce au format hybride de l’Assemblée généraledes réflexions très riches ont été menées sur des thématiques choisies par la CORPUCA en fonction de ses priorités, et alignées aussi bien sur les préoccupations de la stratégie de l’AUF que sur les Objectifs de développement durable (ODD). Quatre grands sujets stratégiques ont été au centre d’un riche échange entre experts de différents pays, rattachés à des institutions prestigieuses, différents cadres de l’AUF et les représentants des établissements membres, permettant à la CORPUCA de définir d’importants axes de travail pour les années à venir :

  • Atelier 1 « Coopération pour le développement à l’aune de l’Agenda 2030 : quelles pistes privilégier ? », réunissant Denise Pires de Carvalho (Conférence des Recteurs d’Universités latino-américaines, CRULA), Emmanuelle Garnier (Conférence des Présidents d’Universités, CPU), Myriam Moïse (Universités Caraïbe, UC), Patricio Yépez (Union d’Universités de l’Amérique latine et de la Caraïbe, UDUAL), dont la médiation a été assurée par Evens Emmanuel (Université Quisqueya). La discussion a porté sur l’importance d’un système universitaire résilient et innovant, en mesure de contribuer à trouver des solutions efficaces et durables faces aux problématiques de la région Caraïbe.

(de g. à d.) Patricio Yépez (en haut), Emmanuelle Garnier (en haut), Myriam Moïse (en haut), Denise Pires de Carvalho (en bas) et Evens Emmanuel (en bas).

  • Atelier 2 « Quelles recommandations pour améliorer l’employabilité des jeunes ? », comptant sur la participation de Driss Sayah (AUF), Etzer Émile (Haïti Efficace), Philippe Loiseau (APEC Guadeloupe), avec une médiation de Alina Montero (Université Centrale « Marta Abreu » de Las Villas). Les intervenants ont mis en avant le rôle décisif de l’université dans la promotion de la culture entrepreneuriale des étudiants, en les dotant de compétences spécifiques pour être plus compétitifs sur le marché de l’emploi, tout en signalant la responsabilité des étudiants en termes d’acquisition de compétences complémentaires, qui ne sont pas nécessairement transmises durant le cycle de formation.

(de g. à d.) Alina Montero (en haut), Etzer Émile (en haut), Driss Sayah (en bas) et Philippe Loiseau (en bas).

  • Atelier 3 « Quel système d’assurance qualité pour un monde postpandémique ? », dont la médiation a été assurée par Paul Antoine Bien-Aimé (Université d’État d’Haïti), et qui a réuni Bernard Zuppinger (IFGU-AUF), Marlène Sam (École Supérieure d’Infotronique), Rosilda Miranda Cruz (UNAPEC). De manière unanime, les intervenants ont encouragé les membres de la CORPUCA vers la définition d’un socle commun d’assurance qualité pour résister au monde postpandémique, en mettant l’accent sur les ODD. Un accent a également été mis sur l’importance de rééquilibrer le poids du système d’assurance qualité entre la stratégie institutionnelle et la gouvernance.

(de g. à d.) Bernard Zuppinger (en haut), Rosilda Miranda Cruz (en haut), Marlène Sam (en bas) et Paul Antoine Bien-Aimé (en bas).

  • Atelier 4 « Coopération et innovation : sources de financement pour la Caraïbe », réunissant Sabine Lopez (AUF), Anne Thibault (Fonds d’Innovation pour le Développement), Ronald Gabriel (Banque de la République d’Haïti), Christel Outreman (Ambassade de France à Sainte-Lucie), et comptant sur la médiation d’Annette Insanally, (Chaire Inter-universitaire d’études caribéennes, CIEC). Le débat a mis en exergue la nécessité de renforcer le plaidoyer pour une mobilisation plus conséquente de fonds au profit des projets de recherche portés par les établissements de la région.

(de g. à d.) Ronald Gabriel (en haut), Anne Thibault (en haut), Sabine Lopez (en haut), Christel Outreman (en bas) et Annette Insanally (en bas).

Pour Saulo Neiva, Directeur de l’AUF Caraïbe, « cette assemblée générale a permis à la CORPUCA de jouer pleinement son rôle d’espace de dialogue entre les établissements membres de l’AUF, contribuant à identifier des priorités d’action pour les prochaines années ». À son tour, Eustase Janky, président de la CORPUCA, a convié les membres à « s’unir et s’impliquer dans les travaux à venir » afin d’aboutir « à des résultats positifs et concrets, pour le rayonnement de nos universités et de nos territoires ».

Cette assemblée générale a également permis d’organiser une cérémonie d’hommage à Madame Luz Inmaculada Madera Soriano. Son décès, qui a eu lieu le 25 juillet 2021, constitue une perte immense pour la francophonie scientifique. Figure éminente de la coopération universitaire dans la zone Caraïbe-Amérique latine, elle était Docteure en Sciences de l’éducation par l’Université de Camaguey et l’Université Oriente, ancienne vice-rectrice pour les Relations internationales de l’UNAPEC. Moment de grande émotion, la cérémonie en son hommage a été réalisée en présence de sa famille, réunissant une quinzaine de témoignages de personnalités de différents pays.

  • Téléchargez le programme de l’AG CORPUCA 2021 en français et en espagnol [PDF]
  • Visionnez la vidéo de l’AG CORPUCA 2021, en français [Jour 1] et [Jour 2] ou en espagnol [Jour 1] et [Jour 2]

À propos de la CORPUCA 

Créée en 2001, la Conférence des Recteurs et Présidents d’Universités de la Caraïbe (CORPUCA) regroupe les plus hautes autorités des établissements universitaires membres de l’Agence universitaire de la Francophonie dans cette région.

 Elle construit et anime un espace commun de coopération entre les universités membres d’Haïti, République dominicaine, Cuba, Jamaïque, Barbade, Trinité-et-Tobago et Antilles françaises. Elle favorise, inspire et guide les partenariats dans cet espace commun.

 

Date de publication : 18/10/2021

Région(s)

+ AUF Caraïbe

Dans votre région

Mission du Recteur de l’AUF au Congo : renforcer la présence locale de l’AUF et la collaboration avec les autorités
Lire la suite
Palmarès de la 3ème édition du « Prix des jeunes écritures RFI-AUF »
Lire la suite
Inauguration de la Maison des étudiants de la francophonie
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

L’AUF et l’UDUAL misent sur une collaboration autour des universités de la Caraïbe et de l’Amérique latine
Lire la suite
Série d’inaugurations de Centres d’Employabilité Francophones en Afrique de l’Ouest
Lire la suite
Résultats du concours « Quizz JIPF » de l’AUF Caraïbe
Lire la suite