Cameroun : Amba Esegni Victoria gagnante du concours national «Ma thèse en 180 secondes»

image-5685.jpg

L’étudiante de l’Université de Ngaoundéré a remporté la finale organisée par le Bureau Afrique centrale et des Grands Lacs (BACGL) de l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF) ce Jeudi 09 juillet à l'Ecole nationale supérieure Polytechnique de Yaoundé. Amba Esegni Victoria participera à la grande finale internationale prévue en octobre 2015 à Paris (France)

Amba Esegni Victoria a remporté la finale grâce à ses travaux portant sur l’élimination des pesticides organochlorés dans l’eau par dégradation électrochimique couplée à la biodégradation. Une thématique appréciée par le jury composé de Monsieur Ferdinand Nana Payong, Pr Brusil Miranda Metou et présidé par le Pr René Joly Assako Assako, président de la Commission régionale d’experts du BACGL. Elle a obtenu la brillante note totale de 23,9/30 répartie comme suit: 8,2 pour l’oral, 8,2 pour la vulgarisation et 7,5 pour la structuration de l’exposé.
presentation MT180s

Exposé d’Amba Esegni Victoria

Sept candidats ont pris part à cette rencontre. Ils venaient de université de Yaoundé 1, du Centre de référence Chantal Biya (CIRCB) et de l’université de Ngaoundéré. Amba Esegni est arrivée première devant Stéphane Roddy Bengono Bengono de l’Université de Yaoundé I, classé deuxième avec un total de 22 points. Sa présentation portait sur l’étude des propiétés anesthésiques locales des plantes médicinales au Cameroun. La troisième place est revenue à Boukar Ousaman, étudiant de l’université de Ngaoundéré qui a gagné le prix spécial du public. En moins de trois minutes, il a expliqué au public et au jury ses travaux portant sur l’évaluation non destructive du temps de cuisson des graines du haricot. Ce qui lui a valu la note de 19,3.

prix du public

Le gagnant du prix du public

Amba Esegni ira défendre les couleurs camerounaises lors de la finale internationale aux côtés de 15 autres finalistes issus des sept pays suivants: Belgique, Burkina Faso, Canada-Québec, France, Maroc, Sénégal et Tunisie. «Je suis très contente d’avoir décroché ce titre. Ce sera un honneur pour moi de représenter le Cameroun à une si belle occasion» s’est réjouie la lauréate. Les 2e et 3e finalistes seront récompensés dans le cadre des festivités du 20e anniversaire du BACGL en Octobre 2015.

photo famille MT180s

Les trois lauréats encadrés par le Jury et le comité d’organisation du BACGL

Le concours Ma thèse en 180 secondes initié en 2012 au Québec, est inspiré de celui anglophone «three minute thesis» conçu à l’Université du Queensland en Australie en 2008. C’est un grand défi pour les doctorants dans ce sens qu’il leur permet de parfaire leurs aptitudes en communication et de diffuser leurs résultats de recherche dans l’espace public international. Ce concours sera cette année à sa deuxième édition après celle du 25 septembre 2014 qui a eu lieu à Montréal au Canada.

Date de publication : 10/07/2015

Plus d’actualités

Dispositifs d’appui à la communauté universitaire francophone du Moyen-Orient
Lire la suite
Des solutions numériques pour améliorer l’apprentissage des étudiants en Afrique subsaharienne
Lire la suite
Quatre nouveaux membres de l’AUF en Asie-Pacifique
Lire la suite
Partenariat entre l’AUF et Réseau Canopé dans le domaine du numérique éducatif et de l’enseignement
Lire la suite
Les formules de la réussite professionnelle des jeunes géorgiens francophones
Lire la suite