Cinq facteurs de l’université de demain

Thai Huyen CRE

Mme Nguyen Thai Huyen est Directrice adjointe de l'Institut de Formation et de Coopération Internationale, ainsi que Directrice du Centre de Formations Internationales - Université d'Architecture de Hanoi qui est membre de l’AUF depuis 1995. Engagée depuis plus de 15 ans dans la promotion des coopérations francophones dans le secteur de l’architecture, elle s'est vue décerner le Prix d’honneur 2017 du Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones au Vietnam (GADIF). Aujourd’hui, elle représentera l’Asie pour participer au Groupe de Réflexion UniLab - un laboratoire d’idées francophone sur l’université durable de demain. Elle nous rejoint afin de partager son point de vue autour de ce sujet.

 Selon vous, quelles sont les valeurs d’une université durable de demain ?

Pour moi, il y a 5 facteurs clés qui se sont étroitement liés et qui déterminent une université de demain : l’innovation, l’internationalisation, l’environnement, la connectivité et l’autonomie.

L’innovation est le premier facteur déterminant. Une « université de demain » sera un établissement pionnier et créatif. Elle devra aussi posséder une dimension internationale. Ensuite, il s’agit de l’environnement. Autrement dit, une “université de demain” devra assurer le bien-être de ses étudiants, ses enseignants et tous ses employés à travers un espace confortable et une culture d’établissement. “Connectivité” est le troisième mot clé que j’utiliserais pour décrire l’université de demain et qui devra s’imposer comme un contributeur actif et un acteur incontournable de l’écosystème auquel elle appartient. Enfin, l’université de demain est une université autonome. Cette notion implique tout autant l’autonomie intellectuelle que financière. Cela signifie que les universités doivent faire preuve d’innovation, d’esprit d’initiative et prendre davantage conscience de leur responsabilité sociétale.

Qu’est-ce qui a été déjà fait sur « l’université de demain » au sein de votre établissement ?

Nous cherchons d’abord à accélérer l’internationalisation en développant des collaborations avec les universités dans le monde entier. Nos partenaires venant de 6 pays asiatiques, 8 pays européens et 3 pays américains nous ouvrent la porte vers de nombreux programmes d’échange d’étudiants, nous permettant ainsi de renforcer l’attractivité et la qualité de nos formations qui forment des ressources humaines qualifiées dans le domaine de l’architecture et de l’aménagement.

Pour l’innovation, grâce à la connectivité et à l’internationalisation, nous avons pu mener beaucoup de projets de recherche opérationnelle avec nos différents partenaires tant nationaux qu’internationaux. À titre d’exemple, sur le plan environnemental, nous avons travaillé avec l’Ambassade de France au Vietnam et l’Institut de recherche pour le Développement (IRD) pour développer le projet JEAL Recycurbs Viet qui consiste à étudier le système de collecte et de recyclage de déchets à Hanoi par l’approche paysagère et sociale. Ce projet d’une durée de 2 ans (2017-2019) avait pour objectif de sensibiliser le public à cette question environnementale. C’est là aussi où l’innovation crée un impact sur la connectivité, car elle nous a permis d’apporter au Gouvernement des analyses en capacité de nourrir leur réflexion et leur prise de décision autour des politiques engageant la responsabilité des fabricants.

En termes d’autonomisation, l’UAH est partenaire du projet PURSEA (Pilotage universitaire rénové dans le Sud-Est Asiatique) avec l’AUF ainsi que 15 autres universités francophones asiatiques et européennes. Financé par l’Union Européenne, ce projet vise à former des décideurs capables d’élaborer un plan d’action pour améliorer la gouvernance et la gestion de l’enseignement supérieur, prélude obligé à la mise en œuvre d’une université modèle, autonome et de qualité.

Quelles sont vos attentes vis-à-vis de ce Groupe de Réflexion ?

Tous ces objectifs ne pourront s’atteindre qu’à travers l’extension du réseau des partenaires, d’où ma participation à ce Think-Tank qui permettra aux participants d’atteindre leurs propres objectifs de développement tout en apportant ensemble des réponses aux préoccupations communes d’une université durable de demain.

Pour en savoir plus sur Séminaire de co-construction du projet UniLab 

 

Date de publication : 01/12/2020

Dans votre région

La journée des professeurs de français : 25 novembre 2021
Lire la suite
Destination francophonie en Côte d’Ivoire, en partenariat avec l’AUF
Lire la suite
Appel à projets AUF-COVID-19.2 : l’AUF débloque 1,2 million d’euros pour soutenir 56 projets de recherche dans 37 pays !
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Résultats du concours « Quizz JIPF » de l’AUF Caraïbe
Lire la suite
CO//ectif : 10 projets de coopération innovante sélectionnés
Lire la suite
Les Francolympiades du Réseau de la Francophonie aux Amériques
Lire la suite