Les femmes dans le monde universitaire francophone

pexels-photo-818819

À travers un ensemble d'actions qu'elle met en œuvre, l'AUF apporte son soutien aux femmes, qu'elles soient doctorantes, jeunes chercheuses ou encore entrepreneures. Elle s'est également engagée depuis quelques années pour promouvoir l'égalité dans la gouvernance universitaire. Quelques exemples d'actions.

Les femmes à l’honneur en 2017 dans le cadre du concours international « Ma thèse en 180 secondes »

Pour la 3e année consécutive, l’AUF a participé en 2017 au concours de vulgarisation scientifique « Ma Thèse en 180 secondes ». Elle a organisé à travers ses Directions régionales, les finales nationales de 7 pays francophones : des victoires 100% féminines ! En effet, au Bénin, au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Liban, en République Démocratique du Congo, au Sénégal et en Tunisie, les femmes ont su se démarquer face à leurs concurrents et convaincre le jury en présentant le sujet de leur thèse en 180 secondes chrono.

Face à 20 autres doctorants, Mme Marielle Yasmine Agbahoungbata de l’Université d’Abomey-Calavi (Bénin) a rem­porté le 1er prix de la finale internationale organisée en septembre 2017 à Liège pour sa thèse intitulée « Élaboration de matériaux photo­catalyseurs à base d’oxyde de titane (TiO2) pour l’élimination des micropolluants orga­niques des milieux aqueux.

La promotion des formations aux métiers de l’ingénierie auprès des femmes

L’AUF est engagée dans une démarche de valorisation de la filière auprès du public féminin en étant partenaire du concours Ingénieuses. Créé par la CDEFI (Conférence des Directeurs des Ecoles françaises d’ingénieurs), le concours Ingénieuse France poursuit un triple objectif : susciter des vocations d’ingénieure chez les jeunes filles, lutter contre les stéréotypes de genre et promouvoir l’égalité femmes-hommes. Le prix de l’élève-ingénieure France 2017 a été attribué à Iris Moulin, étudiante de 4e année à l’Ecole nationale supérieure de l’électronique et de ses applications( ENSEA).

,Depuis 2016, la CDEFI et l’AUF ont lancé un prix de l’élève ingénieure destiné aux étudiantes inscrites en formation d’ingénieurs dans un établissement membre de l’AUF au Maghreb (Algérie, Maroc, Tunisie). Ce prix récompense une élève ingénieure dont le parcours, les ambitions et l’investissement associatif sont des exemples pour les plus jeunes. La lauréate 2017 est Mme Youssra Essabani, étudiante à la faculté des sciences et techniques de Fès, Université sidi Mohamed Ben Abdallah. Elle a participé à la remise officielle des prix organisée en mai 2017 à Paris.

Les femmes entrepreneures soutenues au Moyen-Orient

Le concours « Femme Francophone Entrepre­neure », lancé en 2011 par l’AUF et l’incubateur Berytech, soutient et valorise l’entrepreneu­riat féminin. Chaque année, une subvention de 20 000 euros est offerte aux projets les plus prometteurs. Les lauréates bénéficient de l’accompagnement nécessaire à la création d’entreprise et du soutien à une entreprise jeune pousse dans l’incubateur de Berytech. « L’Orient-Le Jour » et « Le Commerce du Levant » sont partenaires du concours depuis 2016.

En 2017, 78 candidatures ont été reçues soit 20 de plus que pour l’édition précédente.

Deux lauréates ont été primées :

  • Soraya Hamdan, pour son projet « Labne&­Facts », plate-forme d’information permet­tant de s’informer et de faire produire et publier du contenu grâce à des journalistes professionnels) ;
  • Therese Keyrouz, pour son projet « Yalla­Bus », application mobile visant à optimiser les services de bus au Liban.

La création d’un Observatoire francophone du Genre à l’Université

 L’AUF et le Réseau francophone des femmes responsables dans l’enseignement supérieur et la recherche (RESUFF), dont la création a été initié par l’AUF, ont lancé début 2018 un appel d’offres pour la sélection d’une équipe internationale d’experts qui sera chargée de mener une étude de faisabilité préalablement à la mise en place d’un Observatoire francophone du Genre à l’Université dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche membres de l’AUF.

À travers l’Observatoire, l’AUF se propose d’offrir à ses établissements membres un outil de connaissance, d’évaluation, de plaidoyer et de partage. Ce dernier a pour vocation, dans un second temps, d’être un véritable levier du changement structurel et du développement de l’enseignement supérieur et de la recherche francophones.

En 2018, l’AUF reconduit son engagement  en faveur des femmes. Elle confirme ainsi sa volonté de participer au développement de la condition des femmes partout dans le monde et plus particulièrement dans l’espace francophone.

Date de publication : 08/03/2018

Dans votre région

3ème édition de l’Initiative pour le développement du numérique dans l’Espace universitaire francophone (IDNEUF) : les ministres francophones de l’enseignement supérieur réunis au Maroc
Lire la suite
L’AUF et l’Iran renforcent leur coopération en faveur de l’enseignement supérieur et la recherche
Lire la suite
Trois nouveaux modules accessibles gratuitement sur le site e-patrimoines
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

De nouveaux membres pour l’AUF en Afrique centrale et Grands lacs
Lire la suite
Une troisième université coréenne membre de l’AUF
Lire la suite
Remise de prix aux lauréats de la première Wikiédition étudiante francophone à la Nouvelle université bulgare de Sofia
Lire la suite