Jerôme Chenal : Planifier la ville pour vivre ensemble

Jérôme_Chenal copie
Jérôme Chenal, Directeur de la CEAT (Communauté d’étude en Aménagement du territoire) et de Excellence in Africa, Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (Suisse)

Travailler en Afrique ? Tout petit garçon, Jérôme Chenal en rêvait déjà. Devenu adulte, il valide un master en architecture à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL, Suisse) et file à Dakar, au Sénégal, effectuer un stage de six mois. Dès lors, il n’a plus cesse que de poursuivre son rêve.

Un homme de terrain

Très rapidement, Jérôme Chenal délaisse l’architecture au profit de la planification urbaine qui oblige à avoir une vision globale et à se projeter dans dix, vingt ou trente ans. « L’urbanisme, c’est réussir à faire vivre une société ensemble, et cela englobe autant des questions d’adduction d’eau, de démographie, de circulation que de criminalité », telle est sa définition de son métier.

Sa première mission le conduit dans un quartier précaire de Nouakchott. Après cette première expérience, il consacre sa thèse à l’urbanisation et aux modèles de villes en Afrique de l’Ouest puis enchaîne les projets, devenant au fil des ans un des spécialistes les plus reconnus de la planification urbaine.

Revêtant tour à tour plusieurs casquettes, dialoguant aussi bien avec des populations locales qu’un ministre de l’Urbanisme, Jérôme Chenal est alors un homme de terrain.

L’inspiration africaine

Vingt ans plus tard, la recherche académique a pris le pas sur l’opérationnel. Enseignant et conférencier, Jérôme Chenal pilote également une unité de recherche à l’EPFL. Avec son équipe, il étudie le plus précisément possible le fonctionnement des villes, en dotant les motos-taxis de capteurs GPS par exemple, afin d’émettre des hypothèses sur leur agrandissement futur et pouvoir prendre les bonnes décisions. « Notre démarche consiste à avoir une lecture anthropologique des usages et de les articuler avec quantité de datas, un croisement des sciences dures et sociales », résume-t-il. Toute la difficulté, et l’intérêt, réside dans le fait qu’il n’y a pas une solution unique à dupliquer à l’infini : « On ne peut pas considérer une ville où il pleut la moitié de l’année comme une ville qui ne connaît que la sécheresse », explique-t-il avant d’ajouter : « Une même ville habitée par des Français ou des Suisses ne se développera pas de la même façon, c’est pareil si ses habitants sont sénégalais ou mauritaniens. »

Si l’essentiel de son activité concerne l’Afrique, Jérôme Chenal travaille aussi en Europe, l’occasion pour lui de mesurer combien les villes africaines sont de véritables sources d’inspirations en matière d’urbanisme.

Son rôle au sein du Conseil scientifique de l’AUF

Grâce à la démographie africaine, la langue française occupera bientôt une place prépondérante dans le monde. Jérôme Chenal en est persuadé, cette donnée orientera la prise de décisions car, du fait de ses spécificités propres, une langue induit une façon de réfléchir. Convaincu de la nécessité d’initier un projet francophone à l’échelle mondiale, dont le centre ne se situerait pas à Paris mais quelque part au Sud, Jérôme Chenal a décidé de rejoindre le Conseil scientifique de l’AUF en 2019.

 

Date de publication : 30/11/2020

Dans votre région

Eldina Nasufi, pour une francophonie engagée
Lire la suite
Ensemble pour la santé des femmes, des filles et des nouveau-nés : cycle de webinaires
Lire la suite
L’AUF vous souhaite une belle année 2021
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Rencontre avec Dr. Sidy DIAKHATE, lauréat du premier prix de l’édition 2020 de l’Incubateur Francophone Africain (IFA)
Lire la suite
Riposte COVID-19 : Rencontre avec Prof. Muhammad Zaid Dauhoo du projet « Simulation et analyses de la propagation des particules virales dans les couloirs des espaces de travail »
Lire la suite
Sénégal : Projet de création d’un dispositif national de valorisation des acquis de l’expérience
Lire la suite