Jihane Rahbany témoigne sur le rôle vital des scientifiques en période de crise

IMG_20200925_164636

Parmi les 8 projets sélectionnés au Moyen-Orient dans le cadre de son appel à projets international, l’AUF a subventionné 4 projets provenant du Liban. S’inscrivant dans le cadre d’un plan de riposte spécial pandémie, structuré en plusieurs axes, cette action de l’AUF vise à soutenir les initiatives liées à la Covid-19, portées par les établissements membres du réseau de l’AUF. L’objectif est de valoriser l’apport de ces universités membres au développement de solutions à impact technologique, économique ou social immédiat pour aider les systèmes de santé et les populations à faire face aux difficultés provoquées par la pandémie Covid-19. Témoignage de Mme Jihane Rahbany, porteuse du projet «revêtement antiviral auto-désinfectant pour des équipements de protection individuelle » de l'Université Saint–Joseph de Beyrouth.

  • Pourriez-vous nous dire en quoi consiste votre projet ?

Le projet consiste à développer des combinaisons et des gants en plastique à revêtement antiviral, qui ne jouent pas seulement le rôle d’une barrière pour le virus mais qui sont aussi auto-désinfectants. Notre objectif est de développer un revêtement économique et manufacturable pour des équipements de protection individuelle, qui vise l’inactivation de plus de 99,9% des virus en particulier Coronavirus, en une heure, dans des conditions normales d’utilisation. L’utilisation des équipements de protection individuelle (gants et combinaison) à revêtement antiviral auto-désinfectant permettra de réduire les risques de propagation de la contamination et d’assurer une meilleure protection contre le virus pour le personnel de santé et pour les personnes âgées et déjà affaiblies.

  • Quels sont les principaux bénéficiaires de ce projet ? Et quel sera l’impact sur le Liban?

On estime produire 1000 pièces d’équipements de protection individuelle (paires de gants, combinaisons) à revêtement antiviral auto-désinfectant, dont profiteront les personnes parmi les plus exposées au virus : le personnel soignant des hôpitaux.

En outre, le revêtement antiviral auto-désinfectant pourra être utilisé pour d’autres matériaux en plastique tels que les matériaux d’emballage. La demande d’emballage antiviral dans les produits de consommation courante peut augmenter considérablement après la Covid-19, car les consommateurs sont susceptibles de maintenir les préoccupations et les habitudes acquises au cours de cette période difficile.

Avec la crise économique, l’importation des équipements de protection s’avère très difficile. Grâce à ce projet, le Liban, non seulement n’aurait plus besoin d’importer des tenues médicales, mais il aurait aussi la possibilité d’exporter ces combinaisons et gants à revêtement antiviral vers l’étranger.

  • Qu’apporte l’AUF à la mise en œuvre de votre projet ? Et où en est-il actuellement ?

Le grand soutien moral et financier de l’AUF a permis la mise en œuvre de ce projet. L’idée a été initiée dans le cadre de l’appel à projet international AUF COVID 19. Sans le support de l’AUF, ce projet n’aurait pas pu voir le jour.

Actuellement, on teste le revêtement qui était appliqué sur divers matériaux (latex, nitrile, polyéthylène) contre différents agents pathogènes avant de passer à la production industrielle en collaboration avec notre partenaire, INDEVCO.

  • Enfin, quel message souhaitez-vous adresser à la communauté universitaire de l’AUF en cette période très particulière ?

La Covid a mis le point sur le rôle vital et croissant de la science et des scientifiques en période de crise. Et la Covid a fait autre chose. Cela a changé la vitesse à laquelle nous devons penser et agir. En cette période très particulière, les défis sont évidents et le besoin est urgent que tous les aspects du système scientifique transforment leur mode de fonctionnement pour dépasser les silos disciplinaires pour soutenir de véritables approches transdisciplinaires en vue d’avoir un impact réel sur les vrais problèmes de notre planète, notre société, notre environnement et notre économie.

Date de publication : 28/09/2020

Région(s)

+ AUF Moyen-Orient

Axe(s)

+ Recherche

Dans votre région

Sorin Cîmpeanu réélu Président de l’AUF
Lire la suite
Découvrez le Livre blanc de la Francophonie scientifique
Lire la suite
La Semaine de la Francophonie scientifique
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Essam el Kordi : les universités sont pleinement conscientes de l’importance de diffuser la culture de l’entrepreneuriat parmi leurs étudiants
Lire la suite
L’AUF moteur d’employabilité : Lancement des premiers centres d’employabilité francophone en Asie-Pacifique
Lire la suite
Concours Conter et rencontrer les sciences : Ricardo SANTIAGO ARAUJO, Lauréat du Prix Bien-être sociétal et sciences du vivant
Lire la suite