Lancement du nouveau site internet de DAfrAli

1_Primary_logo_5000

Subventionné par l’Union européenne, le projet DAfrAli est coordonné par l’Agence universitaire de la Francophonie. Il a été lancé en octobre 2016 et regroupe 17 partenaires en Europe et en Afrique.

Le projet Erasmus+ DAfrAli (octobre 2016 – octobre 2019) rassemble 17 partenaires localisés en Europe (Belgique, France, Italie, Portugal) et en Afrique (Maroc, Sénégal, République Démocratique du Congo). Il se concentre sur le renforcement de la gouvernance des universités africaines en matière de sûreté et de sécurité alimentaire.

Après un bilan de l’autonomie et de la stratégie des établissements (lots 2 et 3), le projet se penche désormais sur l’identification des principaux défis à relever et l’élaboration des plans d’action adaptés (lots 4 et 5). Cela se fera via la tenue d’ateliers nationaux au Maroc ( Fès, 28-30 novembre), au Sénégal (Dakar, 12-14 décembre) et en République démocratique du Congo (Lubumbashi, 9-11 janvier 2018), en présence d’experts de divers partenaires européens.

Le site web du projet DAfrAli a été mis en ligne le 8 novembre 2017. Dans le souci constant de renforcer l’information sur l’avancement du projet DAfrAli, l’AUF a développé un site ergonomique offrant un accès rapide et facile à l’information essentielle.

Pour information, un onglet « résultats » sera ajouté lors de la publication des premières conclusions du projet.

Date de publication : 14/11/2017

Axe(s)

+ Gouvernance

Dans votre région

Université virtuelle de Côte d’ivoire (UVCI) : Création d’une plateforme labellisée UVCI pour se former à distance
Lire la suite
Université Virtuelle de Côte d’Ivoire : de nouveaux projets de formation soutenus
Lire la suite
Un nouveau partenariat pour agir pour le développement urbain
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Le Campus Numérique Francophone d’Alexandrie à l’honneur dans le domaine des technologies éducatives
Lire la suite
Tunisie : un atelier d’initiation à la fabrication numérique
Lire la suite
Les dynamiques linguistiques francophones : « le multilinguisme est un humanisme »
Lire la suite