L’AUF partenaire du concours international Ma thèse en 180 secondes – MT180

image-6503

Pour la deuxième année consécutive, l'Agence universitaire de la Francophonie est partenaire du concours international "Ma thèse en 180 secondes". La finale accueillera les finalistes de dix pays francophones le 29 septembre 2016 au Maroc. Ils devront présenter leur sujet de recherche en français, en trois minutes, à l'attention d'un grand public.

Inspiré du concours australien en version anglophone créé en 2008, « Ma thèse en 180 secondes » est un concours international francophone créé au Québec sous l’impulsion de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) en 2012.

Dix pays francophones sont en compétition pour la troisième finale du concours international francophone qui aura lieu le 29 septembre 2016, à Rabat (Maroc) : la Belgique, le Bénin, le Cameroun, le Canada-Québec, la France, l’Indonésie, le Maroc, le Sénégal, la Suisse et la Tunisie. L’AUF a soutenu l’organisation des sélections nationales au Cameroun, au Bénin, au Sénégal et en Tunisie. Les quatre finalistes bénéficieront de son soutien pour leur participation au concours international.

En s’associant au concours « Ma thèse en 180 secondes », l’AUF souhaite contribuer au rayonnement de la communauté scientifique francophone à l’international et à la vulgarisation de la recherche. Pour l’AUF, ce concours suscite l’émergence de nouvelles générations de chercheurs francophones et leur offre l’occasion de rencontrer des chercheurs issus d’autres pays et d’autres disciplines.

Les quatre finalistes  :  

Bénin 

  • M. Coffi Patrick SOTINDJO, doctorant, Université d’Abomey-Calavi.
  • Titre de la thèse :  Étude et simulation des performances de la modulation multiporteuse OFDM dans les liaisons optiques IM/DD utilisant de nouvelles sources optiques.

Cameroun 

  • Mme Justine Germo NZWEUNDJI, doctorante, Université de Yaoundé.
  • Titre de la thèse :  Culture des tissus de Prunus africana pour une meilleure conservation et production dans le système agroforestier camerounais.

Sénégal

  • Mme Mbouye Khady DIAGNE, doctorante, Université Cheikh Anta Diop de Dakar.
  • Titre de la thèse : Np – complexité de certaines sous-classes du problème de décodage par syndrome (codes quasi-dyadiques et codes de Goppa quasi-dyadiques).

Tunisie 

  • Mme Rim OUEGHLISSI, doctorante, Université de Carthage.
  • Titre de la thèse : Essais sur les comportements socialement responsables.

Les participants aux concours internationals participeront aux Journées de la relève en recherche les 28 et 29 septembre 2016 au Maroc.

De gauche à droite, de haut en bas : Mme Justine Germo NZWEUNDJI, M. Coffi Patrick SOTINDJO, Mme Mbouye Khady DIAGNE, Mme Rim OUEGHLISSI.
Date de publication : 21/07/2016

Dans votre région

PROGRAMME UNIV’R : Permettre aux jeunes réfugiés de poursuivre leurs études
Lire la suite
« Enjeux de la recherche scientifique au sud. L’exemple de Djibouti »
Lire la suite
37e Prix Roberval : la sélection des œuvres
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Zoom projet CLÉF Amériques – « Bibliothèque humaine » du club AUF-ETS
Lire la suite
L’AUF à la NAFSA 2024 : retour sur les temps forts !
Lire la suite
Ingénieuses 2024 : Fatima Zahrae Es-Saidi remporte le prix de l’Élève-Ingénieure Afrique du Nord, co-créé par l’AUF et la CDEFI
Lire la suite