Nos jeunes ont du talent : rencontre avec Léa FERRANDI

photonewsletter
Léa FERRANDI

Depuis quelques semaines, l'AUF Europe de l'Ouest accueille, au sein de son équipe, 4 étudiant.e.s qui effectuent un stage professionnel dans le cadre de leur cursus universitaire. Nous avons souhaité valoriser leur parcours et leur engagement tant professionnel que personnel. Nous rencontrons cette semaine Léa FERRANDI.

Quelques mots de présentation peut-être pour commencer : pouvez-vous nous décrire très brièvement votre trajectoire et ce qui vous a conduit à travailler pour l’AUF ?

Après un parcours de 5 ans au sein de l’Institut d’Études Politiques d’Aix-en-Provence et une licence en droit, j’ai été diplômée d’un master spécialisé en politiques européennes, ingénierie de projets européens, lobbying et advocacy. Mes études m’ont conduite à effectuer plusieurs stages dans le domaine des politiques européennes : tout d’abord, un stage auprès d’une entreprise spécialisée dans la réalisation de projets européens dans le cadre du programme Interreg Méditerranée. J’ai pu à ce moment là toucher du doigt la mise en place de projets européens à destination des entreprises de 5 régions européennes.
J’ai ensuite intégré l’équipe d’un député européen en tant qu’assistante parlementaire stagiaire. Au cœur de l’Union Européenne et des enjeux politiques du Parlement Européen, j’ai assisté le député dans ses actions et ses initiatives législatives. Cette expérience a confirmé mon intérêt grandissant pour le monde européen et les différents défis auxquels l’Union Européenne devra faire face : le changement climatique, la crise liée aux ressources énergétiques et les différentes problématiques liées à la crise de la Covid-19. Lorsque l’AUF a publié l’offre de stage dans le domaine de la veille européenne, j’ai postulé pour mettre au service de ce réseau universitaire prestigieux mes compétences, car le domaine de la recherche est crucial et incontournable pour traiter ces problématiques.

 

Dans quelle mesure votre contribution aux activités de l’AUF s’inscrit-elle dans un engagement citoyen ?

L’actualité nous le montre au quotidien : la science est l’arme la plus redoutable contre nombre d’enjeux contemporains. Aujourd’hui, il est nécessaire de soutenir le domaine de la recherche, qui a été et est encore la clé dans la résolution de la crise liée à la Covid-19. Il est nécessaire de permettre aux chercheurs de travailler dans les meilleures conditions possibles pour permettre la résolution des crises que notre époque connaît et continuera de connaître. Lorsque l’offre de stage au sein de l’AUF s’est présentée, j’ai souhaité mettre à contribution mes compétences dans cette optique de soutenir la recherche, d’une manière indirecte.

Je n’ai pas de formation scientifique, j’ai des expériences dans le domaine européen, ce qui est utile pour la recherche de financements et pour une mise en contexte du monde européen pour les chercheurs et les universités. À mon échelle, j’espère contribuer aux activités de l’AUF, qui est réellement un des organismes clés pour la recherche universitaire.

 

Passons à un aspect plus personnel : qu’est-ce qui vous anime en dehors de vos activités de recherche et que vous souhaiteriez faire connaitre ?

Mise à part la consommation de caféine (excessive bien entendu), j’ai plusieurs occupations qui me tiennent à cœur. Je suis passionnée par les questions liées à la représentation des identités régionales et minoritaires. Étant d’origine corse, je m’attache à pratiquer la langue corse par l’écriture d’articles pour une revue en ligne d’actualités, dont je suis contributrice régulière. La défense et la mise en valeur de la langue et de la culture corses sont des aspects incontournables de mon quotidien.
Je suis passionnée par l’Histoire de l’Irlande et du conflit nord-irlandais, ce qui m’a conduite à y effectuer mon année Erasmus de 2016 à 2017.
Mes engagements associatifs font partie intégrante de ma vie. Durant les dernières années de mes études, j’ai été vice-présidente d’une association dédiée à l’assistance aux publics vulnérables. Au cœur de ces activités, les maraudes à destination des sans-abris et des plus démunis étaient pour moi une vocation qui allait au-delà du simple service rendu.

Date de publication : 29/04/2021

Dans votre région

Doha Bouallal, lauréate du concours de création du logo du 60ème anniversaire de l’AUF
Lire la suite
Semaine de la Francophonie Scientifique en septembre 2021
Lire la suite
UniLab, le premier laboratoire d’idées francophone sur l’université durable de demain est officiellement constitué
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

Transition énergétique à Madagascar : stratégie et retour d’expériences
Lire la suite
Validation des acquis de l’expérience : Succès de la phase préparatoire au Cameroun
Lire la suite
Une nouvelle étape importante pour le projet PURSEA
Lire la suite