Philippe Belle Ebanda Kedi, finaliste camerounais à la finale internationale du concours Ma thèse en 180 secondes (MT180)

Sans titre copie

Pour la 4ème année consécutive, l'AUF est partenaire du concours de vulgarisation scientifique « Ma thèse en 180 secondes » (MT180). Cette année, l’AUF a organisé avec ses partenaires les finales nationales dans 13 pays d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe centrale et orientale. Les 13 lauréats participeront à la finale internationale du concours organisée le 27 septembre 2018 à Lausanne (Suisse) qui rassemblera 18 doctorants. M. Philippe Belle Ebanda Kedi, doctorant de l'Université de Douala (Cameroun), a remporté la finale nationale organisée au Cameroun.

  • Pourquoi avoir participé au concours « Ma thèse en 180 secondes » ?

Participer au concours Ma Thèse en 180 était d’une grande nécessité pour moi. En effet, j’ai vu à travers cette compétition, une opportunité idéale de présenter mes travaux de recherche au grand public. D’autre part, ce concours allait m’offrir l’occasion de m’exercer sur la gestion efficiente du temps dans la transmission de l’information pour ma profession future.

  • Comment avez-vous vécu la finale nationale au Cameroun ?

La finale nationale au Cameroun restera pour moi un événement inoubliable. Une expérience exceptionnelle, riche en émotions. Surtout le trac d’affronter les autres participants dont les travaux étaient de très haute qualité.

  • Comment vous êtes-vous préparé à la finale nationale ?

Pour cette compétition qui regroupait au niveau national les vainqueurs des établissements universitaires membres de l’AUF, j’avais minutieusement préparé une présentation. Je l’améliorais au fur et à mesure que je répétais en présence d’un ami pour m’assurer d’une bonne prestation.

  • Comment voyez-vous la finale internationale qui aura lieu le 27 septembre 2018 à Lausanne

La finale internationale à Lausanne s’annonce être de très haut niveau. Les activités qui se dérouleront en marge de cette finale offrent une plateforme idéale pour initier la collaboration, renforcer la coopération et surtout accroitre la visibilité de mes travaux de recherche. C’est avec une grande hâte que j’attends ce moment.

  • Comment comptez-vous vous préparer à cette finale internationale ?

« On ne change pas l’équipe qui gagne », selon un dicton de chez moi. Toutefois, les remarques du jury à la finale nationale seront hautement considérées.

Biographie

Titulaire d’un Diplôme d’Etude Approfondies en Physiologie-Phytopharmacologie, Philippe BELLE EBANDA KEDI est étudiant en 3e année de doctorat PhD à l’Université de Douala. Dans le cadre de sa thèse qui porte sur la synthèse verte de nanoparticules métalliques à partir des plantes médicinales à usage anti-inflammatoire, il a effectué des stages de recherche dans plusieurs laboratoires du Cameroun et d’Afrique du Sud. Membre de plusieurs sociétés savantes (Comité Camerounais de Biosciences, Nanosciences Africa Network…), il a participé à plusieurs manifestations scientifiques et compte plusieurs prix à son actif. Il nourrit une passion pour la recherche scientifique et l’éducation.

Pour en savoir plus sur la finale internationale MT 180 organisée le 27 septembre 2018 à Lausanne (Suisse)

Date de publication : 07/09/2018

Dans votre région

Top départ pour les 28 porteurs de projets sélectionnés dans le cadre de l’incubateur Francophone Africain
Lire la suite
Plus de 7400 inscrits au MOOC CERTICE scol
Lire la suite
Mouhamed Fadel Niang, dans les pas de Léopold Sédar Senghor
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

De nouvelles perspectives s’ouvrent encore pour les jeunes du Vanuatu
Lire la suite
L’Université de médecine et pharmacie “Grigore T. Popa de Iasi” (Roumanie) a lancé ses activités dans le cadre du Projet régional « Assurance qualité et Gouvernance universitaire »
Lire la suite
Burkina Faso : l’AUF aux côtés des étudiants entrepreneurs
Lire la suite