Projets interuniversitaire de solidarité dans les Amériques (PRISA) 2019

6

La Commission régionale d'experts de la Direction régionale Amériques présente les projets retenus dans le cadre de l'appel à projets de l'année 2019 du programme Projets interuniversitaire de solidarité dans les Amériques (PRISA). Le programme PRISA a pour objectif de contribuer à l’excellence de la coopération universitaire entre des établissements membres de l’AUF, particulièrement ceux situés sur le territoire des Amériques (Amérique du Nord et Amérique latine).

Les projets retenus dans le cadre du programme PRISA de coopération universitaire poursuivent les objectifs suivants :

  • Appuyer des initiatives aux retombées pérennes pour les membres de l’AUF dans l’espace Amériques
  • Soutenir des projets structurants et innovants qui s’inscrivent dans la Stratégie de l’AUF 2017-2021
  • Contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable des Nations Unies et à  l’égalité  de genre
  • Encourager la formation à la recherche des étudiantes et des étudiants au baccalauréat, en maîtrise, au doctorat ou au post-doctorat
  • Faire émerger de nouveaux partenariats interuniversitaires entre les établissements membres de l’AUF
  • Appuyer la production et la diffusion des savoirs en français

1. Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (Québec, Canada)

Projet PRISA : « Valorisation du bois et du chanvre dans la conception de tôle bio-composite ondulée pour toiture d’habitats ruraux »

 

 

 

Objectif du projet :

L’objectif du projet est de valoriser les fibres de bois et de chanvre, comme renforts dans les thermoplastiques, pour la conception et la fabrication d’une nouvelle génération de tôles composites pour les toitures d’habitats. Celles-ci, dont la fonction principale est de protéger les habitats et les habitants des intempéries (pluie et neige, chaleur et froid, vent et bruit et isolant thermiquement), seront faciles à installer à cause de leur légèreté, moins bruyantes les jours de pluie ou de grêle, moins vulnérables à la chaleur, moins à risque pour les personnes et coûteront peu chères à produire. En plus, ces nouvelles tôles composites possèderont de faibles masses volumiques, des propriétés mécaniques intéressantes et moins d’abrasivité. Nous ne parlerons plus de toits de tôle mais de toits verts de nouvelle génération.

Responsable scientifique :

Crédit : Fouad Erchiqui

Fouad Erchiqui, professeur et directeur du doctorat en ingénierie à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

 

 

 

 

 

Partenaire d’Amérique latine :

Elisabete Frollini, directrice de l’institut de chimie de São Carlos de l’Université de Sāo-Polo.

Partenaires impliqués :

Université de São-Polo (Brésil)

Université Cadi Ayyad (Maroc)

 

 

 

 

 

 

 

 

2. Université Laval (Québec, Canada)

 


Projet PRISA : « Les meilleures pratiques juridiques au service de l’acceptabilité sociale des projets miniers »

 

 

Objectif du projet :

Bien que l’exploitation des mines soit indispensable, elle peut être la source de conflits sociaux. L’acceptabilité sociale est devenue une condition à la réalisation de tout grand projet minier. Cette question s’avère centrale pour tout développeur de projet, de même que pour les investisseurs qui les soutiennent, les gouvernements qui les autorisent et les populations touchées. Le but de cette recherche est de permettre aux acteurs du secteur minier de comprendre et d’intégrer les meilleurs pratiques juridiques afin d’obtenir leur licence sociale. Pour cela, les objectifs s’articulent autour de trois points : l’innovation dans la recherche juridique, la formation de la relève scientifique et des acteurs des secteurs minier et universitaire, et la diffusion des connaissances en français.

Responsable scientifique :

 

Crédit : Université Laval

Christophe Krolik est professeur à la Faculté de droit de l’Université Laval où il enseigne le droit des ressources naturelles et de l’énergie au baccalauréat et à la maîtrise. Il est le titulaire de la Chaire de recherche et d’innovation Goldcorp en droit des ressources naturelles et de l’énergie dont l’objectif est de promouvoir la formation, la recherche, et la diffusion des connaissances dans les domaines du droit minier, forestier et de l’énergie dans une perspective québécoise, canadienne et internationale.

Ses recherches portent sur trois axes: l’accès à l’énergie, la lutte contre les changements climatiques, et l’acceptabilité sociale des projets énergétiques, miniers et forestiers. Il est l’auteur de nombreuses publications dans ces domaines.

Source : Université Laval

Partenaire d’Amérique latine :

Natalia Chaves, professeure de droit, Faculté de droit, Université fédérale de Minas Gerais.

Partenaires impliqués :

École Normale Supérieure de Rennes (France)

Université fédérale de Minas Gerais (Brésil)

Date de publication : 08/01/2019

Région(s)

+ AUF Amériques

Dans votre région

Concours international d’entrepreneuriat étudiant : votez pour votre projet préféré
Lire la suite
L’AUF et la Fondation pour la mémoire de l’esclavage (FME) signent un accord de partenariat
Lire la suite
L’AUF et TV5MONDE signent un accord cadre pour renforcer leur collaboration
Lire la suite

Ailleurs à l'AUF

MT180 à Maurice « Le concours offre une importante opportunité de développement professionnel »
Lire la suite
Huit projets de recherche sélectionnés pour financement et accompagnement par l’AUF et le CNRS-L
Lire la suite
Concours Conter et rencontrer les sciences : Antoine FRICARD, Lauréat du Prix Transition écologique, climat, énergies, mobilité, ressources et environnement
Lire la suite