Appel à projets de recherche : analyse des actions et activités menées par l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM)

L’initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) lance un appel à projets de recherche portant sur des thématiques directement liées à sa conception, à sa mise en œuvre et à son déploiement dans 15 pays africains. La coordination de la recherche doit être assurée par un enseignant-chercheur ou par un laboratoire, avec possibilité d’y associer des non-universitaires.

Contexte

Co-pilotée par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), à travers l’Institut de la Francophonie pour l’Education et la Formation, l’initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) participe aux efforts internationaux en faveur d’une Éducation de base de qualité pour tous. Elle vise à améliorer les compétences des enseignant.e.s en poste  en pédagogie et dans l’enseignement du et en français.

IFADEM appuie les États dans leur définition d’une stratégie de formation continue des enseignant.e.s en mettant en œuvre conjointement avec le ministère en charge de l’éducation de base un dispositif de formation opérationnel en partie à distance, adapté aux besoins des systèmes éducatifs et utilisant les technologies de l’information et de la communication.

Les pays engagés dans sa mise en œuvre sont actuellement le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, les Comores  la Côte d’Ivoire, Haïti, le Liban, le Madagascar, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo, le Sénégal, le Togo, et le Tchad.

L’initiative bénéficie d’un accompagnement scientifique permanent, par des experts internationaux qui représentent 8 pays rassemblés au sein d’un Groupe d’experts (GE). Ce groupe encadre les activités de recherche d’IFADEM, en liaison avec le Comité de coordination international (CCI).

Principe de l’appel à projets de recherche

IFADEM bénéficie du soutien de plusieurs partenaires techniques et financiers, dont le Canada, l’Agence française de développement (AFD), l’Association pour la promotion de l’éducation et de la formation à l’étranger (APEFE), le Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du commerce extérieur du Québec (MRI), l’Union européenne (UE) et le Groupe des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) ainsi que Wallonie Bruxelles International (WBI). S’appuyant sur ce soutien, le CCI en accord avec le GE a décidé de lancer pour l’année 2019-2020 un appel à projets de recherche portant sur des projets de courte durée et centré sur un pays spécifique parmi ceux concernés par IFADEM. Cet appel porte sur des thématiques directement liées à la conception, à la mise en œuvre et au déploiement d’IFADEM dans les différents pays concernés. La coordination de la recherche doit être assurée par un enseignant-chercheur ou par un laboratoire, avec possibilité d’y associer des nonuniversitaires.

Pays concernés

Le champ d’études est limité aux pays africains accueillant IFADEM, pour analyser des actions et activités menées par l’Initiative et leurs retombées. IFADEM concerne actuellement 15 pays. Il s’agit : du Bénin, du Burundi, de la Côte d’Ivoire, de Haïti, du Liban, de Madagascar, du Mali, du Niger, de la République démocratique du Congo, du Sénégal, du Togo, du Burkina Faso, du Cameroun, des Comores et du Tchad.

Thèmes des projets de recherche

Les cinq thèmes repris ci-dessous sont proposés dans le cadre de l’appel à recherches 2019- 2020 :

  • Analyse de la contribution des enseignant.e.s des disciplines non linguistiques à la consolidation des compétences en langue française des élèves.
  • Analyse de l’impact des compétences linguistiques des enseignant.e.s des disciplines non linguistiques sur les modalités d’acquisition des savoirs par les élèves
  • Situation et ressenti des enseignant.e.s bénéficiaires, une année après la fin de la formation IFADEM
  • Analyse des usages des technologies par les différents acteurs du dispositif
  • Comment les pratiques pédagogiques promues par IFADEM prennent-elles en compte les problématiques liées au genre ?

Constitution du dossier

La soumission se fait uniquement par courrier électronique à l’adresse suivante : mbwayibac@francophonie.org

Les informations doivent être fournies dans quatre fichiers différents, dans un seul et même envoi :

  • Le résumé du projet : Sur une seule page, faire figurer l’objet du projet (titre), son résumé, sa justification, son coordonnateur.
  • La description du projet : Sur sept pages maximum, indiquer dans l’ordre suivant :  La justification du projet et la description des objectifs ;  La présentation des aspects méthodologiques et des instruments de la recherche (cadre conceptuel, méthodes de collecte des données, mode d’analyse des données…) ;  Le calendrier d’exécution ;  La participation financière demandée (en précisant les différents postes de dépense prévus).
  • Une fiche de renseignements : Elle contient le curriculum vitae du coordonnateur (trois pages maximum) et la présentation des autres membres de l’équipe.
  • Une lettre d’engagement : Elle est signée par le responsable de la structure de rattachement de l’enseignant-chercheur soumissionnaire et garantit que ce dernier est autorisé à proposer le projet.

Échéance

Les propositions de recherche doivent être transmises, au plus tard le 1er décembre 2019 à minuit GMT.

Renseignements complémentaires

Toute demande de renseignements complémentaires doit être envoyée par courrier électronique à l’adresse suivante : mbwayibac@francophonie.org

Accéder à l’appel à projets de recherche en format pdf

Date de publication : 06/11/2019
Date limite : 01/12/2019
Retour à la liste des
appels à candidatures

Plus d’actualités

Quatrième réunion du Conseil régional d’orientation stratégique de l’AUF en Afrique centrale et Grands Lacs
Lire la suite
Némésis Srour : Les échanges que l’AUF promeut favorisent un réseau de circulations des savoirs
Lire la suite
Zoom sur les projets de recherche COVID19 (6/7) : l’Université de Bordeaux
Lire la suite
Le scanner thermique intelligent : une solution à l’aide du système de santé moldave
Lire la suite
Analyser l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur les violences domestiques au Cameroun
Lire la suite