Appel à projets : Formations Ouvertes à Distance 2025-2026

FOAD 2025

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) promeut la transformation numérique et l’innovation pédagogique comme leviers d’une meilleure employabilité des diplômé·e·s. Elle ambitionne une plus grande accessibilité aux formations et leur inclusivité. Dans ce cadre, son institut, l'Institut de la Formation à Distance de la Francophonie (IFIC) lance l'appel à projets pour les formations ouvertes à distance (FOAD) 2025-2026. L'appel est ouvert jusqu'au 4 avril 2024.

Les FOAD sont des dispositifs pédagogiques et techniques permettant d’offrir des formations à l’international, dans tous les pays où une implantation de l’AUF est présente. Pour faciliter la création et le déploiement des FOAD, l’AUF a mis en place un cadre particulier de coopération internationale avec ses établissements membres. Le soutien de l’AUF inclut des expertises techniques et pédagogiques, des appuis administratifs et logistiques ou des aides financières.

Pour cela, l’IFIC lance un appel à projets afin d’identifier des formations diplômantes, existantes ou nouvelles, délivrées intégralement à distance en s’appuyant sur le numérique éducatif. Il s’adresse aux établissements membres désireux de rejoindre le catalogue international FOAD à partir de la rentrée universitaire 2025-2026. Ces formations seront promues à travers le réseau de l’AUF dans l’espace de la Francophonie scientifique.

 

Projets éligibles

Trois catégories de projets sont concernées :

  • Des formations nouvelles.
  • Des formations existantes nécessitant une déclinaison adaptée à la formation numérique à distance.
  • Des formations déjà existantes.

Ces formations qui seront intégrées dans le catalogue international des FOAD de l’AUF doivent obligatoirement donner droit à un diplôme reconnu et identique à celui délivré pour une formation présentielle équivalente (si celle-ci existe).

 

Conditions d’éligibilité
  • L’établissement porteur du projet doit être membre de l’AUF. Les établissements bénéficiant des services de l’AUF se doivent impérativement d’être à jour de leur cotisation.
  • L’établissement porteur du projet peut candidater seul ou dans le cadre d’un consortium. Ce consortium peut inclure des établissements universitaires et des partenaires socio-économiques. La participation des établissements appartenant à un pays du sud est fortement encouragée.
  • Le·la coordonnateur·trice du projet doit être un·e enseignant·e rattaché·e de manière permanente à l’établissement porteur du projet.
  • Le projet doit être soutenu par la Plus Haute Autorité (PHA) de l’établissement porteur et, dans le cas d’un consortium, par les PHA de tous les établissements le constituant.
  • La formation doit être diplômante, habilitée et délivrée totalement à distance.
    On entend par habilitation de la formation l’autorisation d’ouverture de la formation accordée par l’autorité compétente compte-tenu du cadre légal et règlementaire du pays dans lequel se trouve l’établissement délivrant la formation. A titre exceptionnel, si la formation est en cours d’habilitation, indiquez l’échéancier correspondant à l’obtention de l’habilitation.

 

Formes de soutien de l’AUF

Le soutien de l’AUF peut revêtir plusieurs formes non exclusives les unes des autres.
Il peut inclure :

1.  Phase de préparation de la formation en vue de son intégration au catalogue

* Soutien financier : 

      • Acquisition d’équipements et matériels à usage strictement technopédagogique (ne doit pas dépasser 50% du montant du soutien financier demandé à l’AUF).
      • Acquisition de logiciels et services en ligne à usage technopédagogique.
      • Production et/ou acquisition de ressources pédagogiques numériques.
      • Mobilisation d’une expertise en ingénierie pédagogique numérique.
      • Renforcement des compétences en pédagogie numérique (formation de formateurs…).

Le montant du soutien financier peut varier en fonction de la catégorie de la formation et des besoins. A titre indicatif, dans le cadre de l’appel à projets précédent, les montants de soutien financier octroyés pour la phase de préparation de la formation variaient entre 3 000 et 5 000 euros.

* Soutien technopédagogique : 

      • Accompagnement et assistance technopédagogiques pendant la phase de préparation de la formation (transformation numérique de la formation…).
      • Accompagnement à l’élaboration d’une plateforme pédagogique de type Moodle.

2. Phase de déploiement de la formation dans le cadre du dispositif FOAD de l’AUF

L’intégration de la formation dans le dispositif des FOAD implique de manière obligatoire :

  • L’inscription des étudiants à travers la plateforme de candidature de l’AUF.
  • La fixation d’un tarif annuel unique de frais d’inscription à la formation pour les étudiants inscrits à travers l’AUF.
  • Le paiement par les étudiants retenus des frais d’inscription à la formation en monnaie locale à travers les implantations de l’AUF, sauf exception. Ces frais d’inscription sont ensuite reversés à l’établissement par l’AUF.
  • Le paiement de frais de gestion (à titre indicatif ceux-ci étaient de 10% pour l’année 2023).

Par ailleurs, l’intégration d’une formation dans le dispositif FOAD permet de bénéficier d’un nombre préétabli d’allocations de mobilité virtuelle internationale. Elle peuvent prendre la forme d’une prise en charge partielle voire totale des frais d’inscription destinées aux étudiant·e·s méritant·e·s et aux ressources limitées ne pouvant supporter la totalité des frais d’inscription.

En outre, les appuis suivants sont possibles :

* Communication :

      • Promotion des formations et diffusion de l’appel à candidatures à travers les réseaux de l’AUF.

* Soutien administratif :

      • Assistance pour la préparation des fiches pédagogiques de formations et leur intégration dans le catalogue international des formations diplômantes de l’AUF.
      • Accompagnement et assistance pour l’appropriation du processus FOAD tout au long du déploiement de la formation.
      • Accès à la plateforme de gestion intégrée des formations de l’AUF (gestion des candidatures, sélection des étudiant·e·s par les établissements, notification des candidat·e·s…).
      • Organisation des examens et des soutenances dans les implantations de l’AUF (locaux, surveillance, numérisation et envoi des copies, accès à la plateforme gestion des examens…).
      • Mise à disposition de locaux et équipements dans les implantations de l’AUF (organisation de regroupements virtuels et/ou présentiels, accès sur place des étudiant·e·s aux ressources pédagogiques…).
      • Paiement à travers l’AUF des tuteur·trices de la formation pour le compte de l’établissement, de manière exceptionnelle, sur indication écrite d’un·e ordonnateur·ice des dépenses de l’établissement. Ces sommes sont déduites des montants des reversements et concernent les tuteur·trices résidant dans un pays francophone (hors Europe de l’Ouest et Amérique du Nord).
      • Gestion de courrier : envoi des dossiers d’inscription déposés auprès des implantations de l’AUF à l’établissement porteur de la formation, envoi des attestations de présence, de réussite, des relevés de notes et des diplômes aux étudiants dans les différents pays via les implantations de l’AUF.

* Soutien technopédagogique : 

      • Accompagnement et assistance technopédagogiques pendant la délivrance de la formation.
      • Mise à disposition et gestion d’une plateforme pédagogique de type Moodle.
      • Renforcement des compétences en pédagogie numérique (formation de formateur·trices…).

* Authentification sur la Blockchain :  

      • Authentification des diplômes, attestations de réussites, etc. sur la Blockchain (plus de détails).

Certains de ces services peuvent entrainer le paiement de frais supplémentaires.

Calendrier de l’appel
  • Date de début de soumission des dossiers : 5 février 2024
  • Date limite de soumission des dossiers : 4 avril 2024 à 23h59 heure de Tunis (UTC+1)
  • Date prévisionnelle de notification des résultats : 27 mai 2024
  • Date de démarrage de la formation : septembre/octobre 2025 ou janvier/février 2026

La soumission du dossier de candidature se fait à travers la plateforme d’appels à projets

Pour toute demande d’informations, écrire à : appel-foad@auf.org

 

Dossier de candidature

Le dossier de candidature se compose des pièces suivantes :

  • Lettre(s) d’engagement de l’établissement porteur du projet et dans le cas d’un consortium, de tous ses membres, signée(s) par la/les PHA respective(s), indiquant le titre de la formation proposée, l’identité de l’enseignant·e coordonnateur·trice du projet et les motivations de l’établissement ou des établissements pour répondre à cet appel.
  • Le formulaire de candidature, dûment rempli (utiliser le modèle mis à disposition).
  • La preuve de l’habilitation de la formation ou à défaut l’échéancier de l’habilitation de la formation si elle est en cours.
  • Le curriculum vitae du/de l’enseignant·e coordonnateur·trice du projet.
  • La liste des membres de l’équipe du projet (utiliser le modèle mis à disposition).
  • Les modalités pédagogiques et d’organisation de la formation (la maquette pédagogique…).
  • Le calendrier prévisionnel du projet (plan d’action détaillé, diagramme de Gantt…).
  • Le budget prévisionnel détaillé du projet en précisant les apports de l’établissement porteur du projet, des différents partenaires le cas échéant et celui demandé à l’AUF (utiliser le modèle mis à disposition).

 

Critères de sélection

Les dossiers satisfaisant aux conditions d’éligibilité sont soumis pour évaluation au Collège Scientifique et Pédagogique de l’IFIC.

Les principaux critères d’évaluation sont :

  • La pertinence au regard des objectifs de l’appel à projets.
  • La qualité et la faisabilité du projet.
  • La stratégie de pérennisation de la formation.
  • La pertinence du modèle économique du projet.
  • La dimension innovante et originale de la formation.
  • La qualité des partenaires académiques et socio-économiques impliqués dans la formation.
  • L’implication effective d’établissements issus de pays du sud dans le cadre de consortium.
  • La finalité professionnelle de la formation.
  • Les qualifications des membres de l’équipe de projet.
  • Le dispositif d’assurance qualité dans lequel s’inscrit la formation.
  • L’inscription de la formation dans une démarche de mutualisation des ressources pédagogiques.
  • La valeur ajoutée pour la Francophonie scientifique.
  • La cohérence des calendrier et budget présentés.

Attention :

  • Les dossiers incomplets ne seront pas étudiés.
  • Les documents transmis doivent être obligatoirement rédigés en français.
  • Un établissement peut déposer plusieurs projets. Chaque projet devant faire l’objet d’une soumission séparée.

Pour plus d’informations sur l’appel à projets

Date de publication : 09/02/2024
Date limite : 04/04/2024
Retour à la liste des
appels à candidatures

Plus d’actualités

Portraits de volontaires – Robin Wolfsperger, assistant de projets Amériques
Lire la suite
Déclaration de Banjul : neuf pays signataires s’engagent pour renforcer la coopération scientifique en Afrique
Lire la suite
Regroupement CLÉF Amériques 2024 : un événement mobilisateur réussi !
Lire la suite
Retour sur le Colloque international de l’AFELSH sur la gouvernance universitaire en sciences humaines dans le contexte de la transformation numérique
Lire la suite
Conférence « Les mots qui rendent justice » Jeudis de la Francophonie
Lire la suite