« L’oralité : de la production à l’interprétation » (16-17/11/17 Casablanca)

Logo_UHIIC_ANA0apI.png.300x300_q85_upscale

Extrait :

Toute langue véhicule une culture traditionnelle qui diffère d’une région à l’autre. Elle ne cesse d’être le vernaculaire d’une littérature orale très riche représentée par les genres classiques prosaïques et poétiques. Ces genres portent une valeur plus qu’informative. D’ailleurs, anthropologues, ethnographes, littéraires et autres chercheurs relevant de diverses disciplines ont mis en valeur l’importance de cette valeur, et ont fait de cette littérature orale un champ de recherche et une source documentaire révélatrice des mentalités, des modes de vie et des croyances des sociétés dites orales. En d’autres termes, la littérature orale donne aux sociétés fondamentalement orales la possibilité de véhiculer leur message et partant leur patrimoine culturel et civilisationnel.
La littérature orale, en ce sens, constitue la principale forme qui témoigne de l’ancienneté et de la pérennité de la culture d’une société où la parole est le code, ou le vecteur, le mieux utilisé pour communiquer avec autru

Sont proposés, à titre indicatif, quelques axes de réflexion tout en laissant une marge de liberté aux chercheurs de mener d’autres réflexions et approches :
La connaissance ou l’ignorance de la culture d’une communauté donnée concoure à la réussite ou à l’échec de la communication et à la transmission du message.

  • A partir des différents types de la littérature orale (contes, proverbes, devinettes, chants…) nous pouvons appréhender une société dans l’ensemble des aspects qui lui confèrent particularité et spécificité culturelles.
  • La littérature orale se distingue par une richesse sémantique qui se traduit par l’emploi des différents types de transferts de sens (la métaphore, la comparaison, la métonymie, la personnification, etc.) qui collaborent à la création d’un usage spécial de la langue.
  • L’oralité aborde tous les thèmes : spirituels, intellectuels et autres, sous des formes artistiques, alliant la splendeur des images à celle des mots.
  • De nos jours, quelles stratégies doit-on adopter pour mieux promouvoir la tradition orale ?

Date limite : 30 août 2017

Consulter l’argumentaire :  Argumentaire_Colloque_Oralité_2017.pdf

Date de publication : 24/01/2017
Date limite : 30/08/2017
Retour à la liste des
appels à candidatures

Plus d’actualités

SCENOfest – une proposition théâtrale et universitaire incontournable
Lire la suite
Formation à l’Université Caraïbe pour améliorer la qualité et l’accessibilité de l’enseignement
Lire la suite
Enseignement supérieur : vers une gestion de scolarité modernisée
Lire la suite
Un premier pas vers l’université nationale bilingue du Vanuatu
Lire la suite
La CGEM et l’AUF allient leurs forces pour l’employabilité des diplômés au Maroc
Lire la suite